Deux secondes après : Que faire quand la crise submergera le monde

Vous êtes ici

Deux secondes après

Que faire quand la crise submergera le monde

Vous séjournez dans un pays étranger et, soudain, vous êtes obligé de fuir votre chambre d’hôtel en n’ayant que quelques secondes pour vous réveiller, vous habiller et sortir. Vous ne savez pas si vous pourrez revenir ni ce qui vous attend dans la rue. Qu’emportez-vous avec vous ? Plus que vous ne pourriez jamais imaginer.

En novembre 2005, en pleine nuit à Amman, en Jordanie, j’ai dû faire face à cette question lorsque des terroristes attaquèrent trois hôtels voisins avec des explosifs. Mon hôtel n’était pas visé, mais à l’époque, nous ne le savions pas. À 23 heures, un coup frappé très fort à ma porte me sortit de mon sommeil. Un employé de l’hôtel hurlait pour prévenir les clients de se réveiller, de s’habiller, d’évacuer l’hôtel et de sortir dans la rue. Ne sachant pas ce qui pourrait arriver, la seule chose à faire était de prendre précipitamment quelques vêtements et de partir.

Dans une telle situation d’urgence, qu’emporteriez-vous ? Peut-être vous êtesvous déjà posé la question de savoir ce que vous feriez « au cas où … », afin de déterminer ce qui aurait le plus de valeur ou quelles seraient les choses les plus importantes à vos yeux. Dans mon cas, ce soir-là, je n’avais que quelques secondes pour répondre à la question. À ce moment précis, tout était simple : j’ai pris mon passeport et mes billets d’avion. Je ne savais pas si je reviendrais dans cette chambre d’hôtel, mais je devais prendre l’avion pour rentrer à la maison dès le lendemain.

Je ne voulais surtout pas manquer ce vol ! Savoir ce que vous souhaitez emporter avec vous si vous deviez quitter votre maison en un instant est quelque chose qui mérite une analyse plus approfondie. Certes, vous pouvez emporter des choses que vous considérez comme irremplaçables ou que vous appréciez beaucoup. Certaines personnes disent qu’elles prendraient leur Bible, d’autres leurs albums de famille qui contiennent des photos irremplaçables. À l’ère des photos numériques, cette priorité peut éventuellement changer. À notre époque, beaucoup voudraient récupérer leur ordinateur ou leur smartphone.

Alors qu’emporteriez-vous dans de telles circonstances ?

Bien que l’élément physique choisit en dise long sur ce que vous aimez, il faut bien reconnaître que lorsqu’un tel moment nous surprend, la seule chose que nous emportons tous avec nous en fuyant une situation d’urgence est, en fait, l’ensemble des valeurs par lesquels nous vivons – notre caractère.

Quand un tel moment frappe, nous sommes ce que nous sommes – le condensé de toutes nos expériences et de nos choix – et ceci déterminera notre façon de réagir devant une crise.

Notre caractère – droit ou non – est ce que nous emporterons pour faire face à une épreuve ou à une urgence. Notre personnalité détermine la façon dont nous abordons une période de détresse.

Cette qualité intangible est au coeur des avertissements bibliques décrivant des temps de détresse inégalés – la Grande Tribulation et le Jour du Seigneur prophétisés qui doivent s’abattre sur le monde immédiatement avant le second avènement de Jésus-Christ.

« Veillons et soyons sobres »

L’apôtre Paul avait averti ses frères chrétiens par ses paroles prophétiques, probablement les plus claires et les plus convaincantes : « Pour ce qui est des temps et des moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur ; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. Car ceux qui dorment, dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent, s’enivrent la nuit. Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de l’amour, et ayant pour casque l’espérance du salut. Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à la possession du salut par notre Seigneur Jésus-Christ, qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui. » (1 Thessaloniciens 5:1-10 1 Thessaloniciens 5:1-10 [1] Pour ce qui est des temps et des moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive. [2] Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. [3] Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. [4] Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur; [5] vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. [6] Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres. [7] Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent s’enivrent la nuit. [8] Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l’espérance du salut. [9] Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus Christ, [10] qui est mort pour nous, afin que, soit que nous veillons, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui.
Louis Segond×
)

La vie qui commence deux secondes après un événement inattendu, sera vécue selon quelque chose qui se trouve à l’intérieur de nous, quelque chose qui s’appelle le caractère.

Ici, dans ce passage bien connu, Paul met l’accent sur le fait de se préparer. Au moment le plus inattendu – lorsque les choses sembleront normales, dans une période de paix et de sécurité – la grande détresse surviendra lors de cette future période de jugement déclenchée par Dieu sur le monde. De façon surprenante, tel un voleur dans la nuit, le monde changera rapidement et de façon dramatique, se transformant d’une manière incomparable à toute autre période de l’Histoire.

Qu’est-ce qui pourrait déclencher une telle chose? Peut-être une attaque terroriste amenant une réaction rapide et plus forte que prévue de la part d’une grande puissance mondiale, ayant le pouvoir de déclencher ainsi un projet de guerre massive dans lequel de nombreuses nations seraient entraînées.

Peut-être une crise économique qui menacerait de faire tomber l’économie mondiale et, avec elle, le mode de vie auquel nous sommes tous accoutumés. Des mesures sans précédent pourraient être prises pour maintenir le fonctionnement de l’économie. Nous pourrions voir un réalignement massif des nations et de la finance internationale au sein d’une autorité centralisée, avec une coopération généralisée. Ce qui paraît bénin pour beaucoup deviendrait alors un pouvoir de contrôle oppressif entraînant la période la plus difficile pour l’humanité.

Des prophéties bibliques spécifiques parlent de la soudaineté des évènements de cette période précisant que ces derniers auraient lieu sur une échelle jamais connue de toute l’Histoire (Daniel 12:1 Daniel 12:1En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés.
Louis Segond×
).

Comme Paul l’a décrit, ils apparaîtront de façon soudaine et inattendue, tel « un voleur dans la nuit ». Faire face à un voleur au coeur de la nuit est quelque chose d’effrayant. Un tel évènement est imprévisible et met immédiatement la détermination, le courage, l’expérience et l’ingéniosité de chacun à rude épreuve. Nous réagirons tous en fonction de la façon dont nous nous sommes préparés pour un tel évènement.

Alors, que faites-vous lorsqu’un évènement d’une telle ampleur survient ?

Comment les choses pourraient-elles empirer ?

Il existe toute une industrie qui aide à la prévention des catastrophes. Des abris sont construits et approvisionnés en nourriture, en eau et en fournitures diverses pour, espérons-le, permettre aux gens de survivre en temps de crise.

Ces plans de prévention vont bien au-delà du simple bon sens afin de faire face à un ouragan, une tornade ou à tout autre problème majeur lié aux conditions météorologiques. Il faut être prêt à supporter pendant quelques jours, les désagréments dus aux pannes d’électricité et aux défaillances qu’un tel évènement engendre. Mais penser à se préparer et à supporter une crise majeure telle qu’une attaque nucléaire est une autre affaire. Est-il vraiment possible d’être tout à fait prêt ?

Il y a quelques années, une oeuvre de fiction fut publiée sous le titre « Une seconde après ». Elle racontait l’histoire hypothétique d’une arme à impulsion électromagnétique (IEM), (plus connue sous le nom de EMP, de l’anglais « électromagnétique pulse ») qui explose au-dessus des États-Unis, coupant ainsi toute alimentation électrique. Dans le scénario du livre, tout ce qui fonctionne électriquement fut arrêté, détruit par l’impulsion électromagnétique (IEM) de l’explosion de la bombe nucléaire à un certain moment dans l’atmosphère. L’IEM ne nuit pas directement à la vie biologique, mais détruit l’ensemble du réseau électrique ainsi que tout ce qui lui est connecté c’est-à-dire tout ce qui fonctionne à l’électricité.

L’histoire était fictive, mais basée sur des faits. Les scientifiques et les experts militaires ont, depuis longtemps, lancé des alertes au sujet de cette possibilité en préconisant que des précautions doivent être prises afin de faire face à une telle attaque. Toute nation possédant la bombe nucléaire et les moyens de la lancer est susceptible de déclencher cet évènement.

« Une seconde après » met l’accent sur ce que devient la vie dans une petite ville de Caroline du Nord après l’explosion d’une arme IEM. En un mois, plus de la moitié des habitants de la ville sont morts, victimes de la famine lorsque la nourriture vint à manquer. Les véhicules motorisés ne fonctionnent plus parce que leur circuit électronique a été détruit. Les camions ne peuvent plus livrer la nourriture. Les aliments réfrigérés doivent être consommés ou jetés et rien ne peut plus être produit parce que les tracteurs ne peuvent plus labourer, semer ou récolter, le réseau électrique étant détruit.

Sans électricité, les médicaments vitaux sont bientôt épuisés et ne peuvent plus être remplacés. L’un des personnages du livre meurt après quelques semaines lorsque sa réserve d’insuline non réfrigérée perd de son efficacité et s’épuise. Les gens qui prennent des remèdes puissants pour le coeur ou pour d’autres troubles souffrent de façon inimaginable lorsque leur réserve de médicaments s’épuise. L’ensemble du système de santé s’effondre avec des conséquences fatales.

Dans ce roman, le tissu sociétal se désintègre. Les gens tuent pour survivre. De nombreux gangs indisciplinés commencent à errer à travers les villes, pillant la nourriture. Les villes doivent mobiliser des citoyens armés pour se protéger. C’est frère contre frère, voisin contre voisin.

Le roman dépeint un tableau sombre et réaliste de ce qui pourrait arriver si une telle attaque se produisait dans notre monde moderne. Sans électricité, la civilisation que nous connaissons serait brusquement stoppée et broyée. La mort due à la famine, aux maladies et aux conflits surviendrait en quelques semaines. Les scénarios apocalyptiques décrits dans les films deviennent réalité.

Deux secondes après

Le livre est intitulé « Une seconde après » illustrant le fait qu’une seconde après qu’un évènement inattendu, tel « un voleur dans la nuit », ait lieu, tout change. La vie d’autrefois disparaît. Il faut tâtonner dans les ténèbres pour aller de l’avant. La vie qui commence dans la seconde qui suit, deux secondes après l’évènement, sera vécue selon quelque chose qui se trouve à l’intérieur de nous, quelque chose qui s’appelle le caractère. Il nous définit au-delà de ce qui est physique. Le caractère fait partie de l’esprit. Il ne peut pas être vu ou mesuré par tout ce que nous avons nécessairement en notre possession.

La prophétie devrait vous motiver pour marcher dans la lumière de la Parole de Dieu, et produire une transformation dans votre vie, afin d’être prêt pour l’époque intense du jugement à venir.

À Amman, lorsque j’ai dû quitter la chambre d’hôtel en pleine nuit à cause d’une alerte à la bombe, j’ai pris mon billet d’avion et mon passeport. Dans cette urgence soudaine, j’ai emporté avec moi des choses physiques, utiles et pratiques. Mais lorsque des évènements comme ceux décrits par l’apôtre Paul se produiront, des évènements qui surviendront tel « un voleur dans la nuit », les éléments tangibles ne seront pas suffisants.

J’aurai besoin de quelque chose de différent pour survivre à une telle expérience. La vie sera si précaire et si dangereuse qu’elle nous obligera à réagir de manière courageuse spirituellement et à faire preuve d’ingéniosité. La survie nécessitera une capacité spirituelle développée antérieurement par des décisions conscientes afin d’agir et de vivre d’une manière divine fondée sur les enseignements sacrés du Créateur.

L’apôtre Pierre a décrit exactement ce qui doit être fait : « Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes. Attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, jour à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera. » (2 Pierre 3:11-13 2 Pierre 3:11-13 [11] Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, [12] tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront! [13] Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.
Louis Segond×
)

Pierre avait déjà discrédité les moqueurs qui disent que de telles choses ne se produiront jamais. Il s’est référé à l’époque de Noé au cours de laquelle survint le déluge, représentant le jugement de Dieu sur un monde méchant qui refusait d’accepter la sainte connaissance de Dieu. Une négligence volontaire envers Dieu est au coeur des évènements à venir (2 Pierre 3:3-7 2 Pierre 3:3-7 [3] enseigné par vos apôtres, sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, [4] et disant: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. [5] Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, [6] et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau, [7] tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.
Louis Segond×
).

« Un temps comme celui-ci »

Nous vivons dans une telle époque. La connaissance de Dieu est refoulée du débat public à un rythme tellement rapide que certains d’entre nous en sont choqués – du moins ceux qui ont vécu assez longtemps pour avoir connu une autre époque où la moralité, telle que Dieu l’entend, était généralement connue et pratiquée même si ce n’était que de façon superficielle.

Les décisions récentes de la Cour suprême des États-Unis sur le mariage homosexuel ont amené un jeune collègue à venir me voir pour me dire : « Maintenant, je comprends enfin pourquoi vous, les baby-boomers, êtes si furieux de l’évolution de la question du mariage entre personnes du même sexe. Vous avez vécu assez longtemps pour avoir connu une époque différente lorsque ce fait n’était pas généralement accepté par le public. »

Le monde change si rapidement que le fait de présenter la connaissance de Dieu telle qu’elle est dans les Écritures est considéré, non seulement obsolète et sans intérêt, mais aussi comme étant de l’« intolérance ». Ce serait désormais faire preuve d’un « discours haineux ». Le temps arrive où parler de ce que Dieu enseigne clairement dans la Bible sera tellement diffamé que ceux qui le feront ou qui auront le courage de défendre ces enseignements seront réduits au silence.

Pierre exhorte ceux qui veulent entendre – ceux qui vivront aux temps de la fin prophétisés – à devenir des personnes ayant une sainte conduite et un caractère divin. Un monde nouveau s’établira, un monde où seule la justice régnera. Pour traverser cette époque de calamités, il existe un pont qui mène à ce nouveau monde, et il sera franchi par ceux qui auront revêtu la foi, la vertu, la connaissance, la maîtrise de soi, la persévérance, la piété, la gentillesse et l’amour fraternel (2 Pierre 1:5-7 2 Pierre 1:5-7 [5] à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, [6] à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, [7] à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité.
Louis Segond×
).

Notre revue Bonnes Nouvelles offre un message simple et direct : comment peut-on se préparer à une imminente époque de dangers telle que celle prédite dans la Bible ? Il est temps de mettre votre vie en ordre, dès maintenant ? Étudiez votre Bible afin de découvrir comment Dieu veut que vous viviez. Dieu désire que votre mode de vie soit acceptable à Ses yeux lorsque la situation s’aggravera. Assurez-vous que Dieu et Sa vérité soient votre refuge et l’ancre de votre vie au quotidien. Agissez ainsi et vous pouvez vous attendre à ce que Dieu vous préserve et étende Sa protection divine sur vous lors des temps difficiles. Mettez votre affection et votre aspiration les plus profondes en Dieu et Il vous aidera.

Observer et comprendre

Êtes-vous une personne qui étudie les prophéties bibliques et qui s’intéresse aux temps de la fin ? Observez-vous ce monde actuel ? Voyez-vous les évènements nous conduire à une nouvelle crise, peut-être celle de la fin de cette ère, tout en vous demandant si vous serez jugé digne d’échapper aux évènements de ces derniers jours (Luc 21:36 Luc 21:36Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme.
Louis Segond×
). Vous posez-vous la question de savoir si vous pourrez être sauvé par la grâce de Dieu ? Il est fort probable que cela soit le cas. Peut-être, est-ce la raison pour laquelle vous recevez la revue Bonnes Nouvelles et que vous avez lu cet article, du moins jusqu’ici !

Dans ce cas, écoutez attentivement ce que dit l’apôtre Pierre. Il écrit que la parole prophétique est certaine et ressemble à « une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos coeurs. » (2 Pierre 1:19 2 Pierre 1:19Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos coeurs;
Louis Segond×
)

La prophétie devrait vous motiver pour marcher dans la lumière de la Parole de Dieu, et produire une transformation dans votre vie qui vous aide à naviguer dans ce monde mauvais et être prêt pour l’époque intense du jugement à venir.

Quel genre de personne devrions-nous être, vous et moi ? Nous devrions être des gens capables de discerner ce qui est sain dans un monde où la spiritualité est dédaignée par les uns, et mal comprise par la plupart. C’est la seule façon d’être prêts pour ce que certaines prophéties clés nous annoncent.

Notre caractère et nos valeurs seront les choses qui nous guideront lorsque les temps de détresse commenceront. Ce sont les seules choses de valeur que nous pourrons emporter au moment crucial et, deux secondes après, nous commencerons à faire face à la réalité d’un monde changé. Le caractère divin est la seule chose qui pourra nous soutenir !