La Pâque et la Fête des Pains sans levain soulignent l’importance de Jésus-Christ en tant que Sauveur

Vous êtes ici

La Pâque et la Fête des Pains sans levain soulignent l’importance de Jésus-Christ en tant que Sauveur

En étudiant le sujet de la bonne alternative à la tradition de Pâques — la Pâque et la Fête des Pains sans levain — je vous invite à vous poser une question très importante : Que ferait Jésus ?

Quand vous découvrez les anciennes origines préchrétiennes de Pâques et ce que Jésus pratiqua durant Sa vie, ce qu’Il enseigna à Ses disciples, vous vous rendez compte qu’Il ne célébrait pas la fête de Pâques. Il n’observait pas un jour qui n’avait vraiment rien à voir avec Sa mort et Sa résurrection et qui est, en fait, ancré dans le culte des déesses et des dieux païens.

De plus, vous réalisez avec certitude que Jésus observa la Pâque et la Fête des Pains sans levain, Il enseigna à Ses disciples à faire de même (Luc 22:15-20 Luc 22:15-20 [15] Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir; [16] car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. [17] Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous; [18] car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu. [19] Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi. [20] Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.
Louis Segond×
). Jésus, la nuit où il fut livré, était assis et dit : « Faites ceci en mémoire de moi », faisant référence à la nouvelle cérémonie de la Pâque qu’Il institua à ce momentlà. Les premiers chrétiens l’ayant appris de Jésus et des apôtres observèrent également la Pâque. Ils ont également très certainement observé la Fête des Pains sans levain, qui symbolise le fait que le péché doit être ôté de leur vie et que le Christ vit en eux (1 Corinthiens 5:6-8 1 Corinthiens 5:6-8 [6] C'est bien à tort que vous vous glorifiez. Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte? [7] Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. [8] Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Louis Segond×
).

En observant ces Jours saints, ils en sont venus à une compréhension plus profonde de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ. Tout comme les chrétiens des temps apostoliques, les chrétiens de notre époque, peuvent découvrir une toute nouvelle profondeur dans leur connaissance et leur compréhension en suivant l’exemple de Jésus.

La pratique traditionnelle de Pâques n’était pas issue de l’exemple de Jésus, mais de l’histoire du désir de l’église romaine de se séparer du judaïsme en remplaçant l’observance de la Pâque. Cette décision, enracinée dans l’antisémitisme, passe à côté du fait que la Pâque n’est pas une observance juive. C’est une occasion sainte qui nous dirige directement vers Jésus-Christ ! Elle a une signification spirituelle profonde, et Jésus magnifie le but et la vision de la Pâque par Son observance de ce jour.

Si vous voulez vraiment faire ce que Jésus fit, vous suivrez Son exemple en observant ces jours qui l’honorent. Jésus est le vrai Agneau pascal, symbolisé par l’agneau de la Pâque de l’Ancien Testament. Ces jours Le mettent en valeur, Lui et Son sacrifice. Les chrétiens prennent les symboles du vin, Son sang, et du Pain sans levain, Son corps, tout comme Il les institua lors de la dernière Pâque en la célébrant auprès de Ses disciples. Ce faisant, Jésus amplifia le commandement et l’observance de la Pâque.