Les enseignements surprenants de Jésus - Christ : Quelles fêtes religieuses Jésus observait-il ?

Vous êtes ici

Les enseignements surprenants de Jésus - Christ : Quelles fêtes religieuses Jésus observait-il ?

La dernière activité que le Christ eut avec ses disciples, quelques heures avant d'être crucifié, fut de célébrer la Pâque, conformément au commandement biblique. Il célébrait cette fête chaque année depuis son enfance (Luc 2:41 Luc 2:41Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque.
Louis Segond×
).

Le Fils de l'homme, accompagné de ses douze apôtres, déclara - avant de célébrer leur dernière Pâque ensemble - « J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir » (Luc 22:15 Luc 22:15Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir;
Louis Segond×
; c'est nous qui soulignons, tout au long de cet article). Son vif désir de célébrer la Pâque prouve à quel point Il prenait cette fête au sérieux.

Non seulement Jésus - quelques heures seulement avant sa crucifixion - estimait qu'il était important de célébrer la Pâque, mais Il avait en outre fermement l'intention de la célébrer de nouveau avec ses disciples lorsqu'elle serait « accomplie dans le Royaume de Dieu » (Luc 22:16 Luc 22:16car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu.
Louis Segond×
).

Pourquoi Jésus tenait-Il à tout prix à célébrer cette fête s'Il avait l'intention de l'abolir peu après - ce que des millions de gens prétendent aujourd'hui. Cela n'a pas de sens !

La majorité des soi-disant chrétiens savent peu ou rien de la Pâque et des autres fêtes que la Bible nous ordonne d'observer. Pas plus qu'ils ne savent pourquoi elles étaient importantes pour Jésus. Ils n'ont jamais réfléchi au symbolisme profond qu'elles revêtent. Le devraient-ils ?

Sur les traces du Christ

Avant Sa crucifixion, après avoir - lors de cette dernière Pâque, -- institué d'importants symboles, Jésus dit à ses disciples : « Car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait... Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez » (Jean 13:15-17 Jean 13:15-17 [15] car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. [16] En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur, ni l'apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé. [17] Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.
Louis Segond×
).

Notre Seigneur leur donne ici un ordre direct de continuer à observer « ces choses » - il est question ici de divers éléments de la cérémonie de la Pâque - de la même manière qu'Il l'a faite avec eux. Quelques années plus tard, l'instruction du Christ s'avère encore plus claire ; elle s'applique à tous les chrétiens. L'apôtre Paul dit clairement aux chrétiens non juifs de l'Église de Corinthe de suivre l'exemple laissé par Christ le soir de la Pâque : « Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné ; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit : Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous ; faites ceci en mémoire de moi.

« De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois [d'année en année, conformément au commandement divin] que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne » (1 Corinthiens 11:23-26 1 Corinthiens 11:23-26 [23] Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, [24] et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. [25] De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. [26] Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.
Louis Segond×
).

Les apôtres du Christ croyaient donc, et enseignaient, que nous devons suivre l'exemple du Christ et imiter Sa manière de vivre. Comme l'a écrit l'apôtre Jean : « Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché luimême » (I Jean 2:6 Jean 2:6Or, il y avait là six vases de pierre, destinés aux purifications des Juifs, et contenant chacun deux ou trois mesures.
Louis Segond×
).

Les fêtes, dans le contexte biblique

Les fêtes religieuses observées par Jésus et ses concitoyens comprenaient le sabbat hebdomadaire ainsi que plusieurs fêtes annuelles, toutes ordonnées par Dieu (voir Lévitique 23). Ces fêtes sont de saintes convocations (Lévitique 23:2 Lévitique 23:2Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras: Les fêtes de l'Éternel, que vous publierez, seront de saintes convocations. Voici quelles sont mes fêtes.
Louis Segond×
).

Ces fêtes apparaissant en premier dans l'Ancien Testament, tâchons de savoir ce que Jésus pensait de ces passages. Les respectait- il ? De surcroît, quelle attitude veut-il que nous ayons à leur égard ?

Les Écritures hébraïques constituaient la seule Bible disponible pour Jésus et pour l'Église primitive. Le Nouveau Testament fut rédigé après sa crucifixion. Pour Jésus, la Parole de Dieu et l'Ancien Testament était une seule et même chose.

Ces passages, il est clair que Jésus les respectait. « L'Écriture ne peut être anéantie » (Jean 10:35 Jean 10:35Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l'Écriture ne peut être anéantie,
Louis Segond×
). « Il est plus facile que le ciel et la terre passent qu'il ne l'est qu'un seul trait de la lettre de la loi vienne à tomber » (Luc 16:17 Luc 16:17Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu'il ne l'est qu'un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber.
Louis Segond×
). Comme Il l'a fait remarquer : « Il est écrit [dans Deutéronome 8:3 Deutéronome 8:3Il t'a humilié, il t'a fait souffrir de la faim, et il t'a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n'avaient pas connue tes pères, afin de t'apprendre que l'homme ne vit pas de pain seulement, mais que l'homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l'Éternel.
Louis Segond×
] : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4 Matthieu 4:4Jésus répondit: Il est écrit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
Louis Segond×
).

Jésus a aussi expliqué que « celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » (Matthieu 5:19 Matthieu 5:19Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.
Louis Segond×
).

Jésus s'attend à ce que ceux qui suivent son exemple pratiquent et enseignent les commandements clairs de Dieu donnés dans l'Ancien Testament. Et il va sans dire qu'Il s'attend à ce que cette obéissance soit en tout point conforme à Son exemple et à Ses enseignements contenus dans le Nouveau Testament. Et les deux Testaments ne se contredisent pas.

Prenons le cas du principe selon lequel il n'y a pas de rémission des péchés sans le sang versé par les sacrifices. Cet enseignement est tout aussi valide dans le Nouveau Testament que dans l'Ancien. Ce qui diffère, c'est que sous l'ancien système, des animaux étaient sacrifiés pour représenter le sacrifice plus excellent devant être fait plus tard - celui de Jésus-Christ (Hébreux 10:12 Hébreux 10:12lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu,
Louis Segond×
).

La loi exigeant l'effusion de sang pour le pardon du péché n'a pas été abolie (Hébreux 9:22-26 Hébreux 9:22-26 [22] Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon. [23] Il était donc nécessaire, puisque les images des choses qui sont dans les cieux devaient être purifiées de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des sacrifices plus excellents que ceux-là. [24] Car Christ n'est pas entré dans un sanctuaire fait de main d'homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. [25] Et ce n'est pas pour s'offrir lui-même plusieurs fois qu'il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger; [26] autrement, il aurait fallu qu'il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seul fois pour abolir le péché par son sacrifice.
Louis Segond×
). Nous sommes justifiés par le sang de Christ, et c'est par lui que nous sommes sauvés (Romains 5:9 Romains 5:9A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.
Louis Segond×
).

Jésus et la Pâque

Revenons à la raison pour laquelle Jésus tenait à tout prix à célébrer la Pâque avec ses apôtres avant d'être crucifié. Pendant des siècles, la célébration de cette fête avait représenté le fait que le Messie - le Rédempteur de l'humanité - serait sacrifié et verserait son sang pour la rémission des péchés.

Jésus fut immolé le jour de la Pâque, le 14e jour du premier mois du calendrier sacré suivi par les Juifs. À l'origine, la Pâque était observée par l'égorgement d'un agneau ou d'un chevreau sans défaut (Exode 12:5-11 Exode 12:5-11 [5] Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d'un an; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau. [6] Vous le garderez jusqu'au quatorzième jour de ce mois; et toute l'assemblée d'Israël l'immolera entre les deux soirs. [7] On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera. [8] Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères. [9] Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l'eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l'intérieur. [10] Vous n'en laisserez rien jusqu'au matin; et, s'il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu. [11] Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C'est la Pâque de l'Éternel.
Louis Segond×
). Par contre, un autre sacrifice était en vue. Cela est expliqué dans le Nouveau Testament quand Jean-Baptiste « vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1:29 Jean 1:29Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.
Louis Segond×
).

L'apôtre Paul l'explique : « Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la Fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité » (1 Corinthiens 5:7-8 1 Corinthiens 5:7-8 [7] Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. [8] Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Louis Segond×
). Paul instruit ici les chrétiens à célébrer la Pâque, ainsi que la Fête des pains sans levain comme célébrations chrétiennes (à comparer avec Lévitique 23:5-6 Lévitique 23:5-6 [5] Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l'Éternel. [6] Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l'honneur de l'Éternel; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain.
Louis Segond×
).

Le Nouveau Testament nous fournit donc plusieurs preuves qu'au moins deux des fêtes bibliques annuelles - la Pâque et la Fête des pains sans levain - sont aussi des fêtes chrétiennes. Il serait donc logique que les cinq autres le soient également. Mais avant de nous pencher sur ces autres fêtes, comprenons bien la signification globale de toutes ces occasions sacrées pour les chrétiens d'aujourd'hui.

Le sens des Fêtes sacrées de Dieu

Toutes les fêtes bibliques sacrées sont intimement liées aux récoltes saisonnières de la Terre promise. Jésus a souvent comparé ce que le Père accomplit par Lui à une moisson. Il a dit, par exemple : « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son oeuvre. Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble » (Jean 4:34-36 Jean 4:34-36 [34] Jésus leur dit: Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son oeuvre. [35] Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. [36] Celui qui moissonne reçoit un salaire, et amasse des fruits pour la vie éternelle, afin que celui qui sème et celui qui moissonne se réjouissent ensemble.
Louis Segond×
).

Jésus établit ici un lien entre une moisson et son rôle consistant à aider l'humanité à entrer en relation avec Dieu le Père conduisant à la vie éternelle. À une autre occasion, il déclara : « La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson » (Matthieu 9:37 Matthieu 9:37Alors il dit à ses disciples: La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers.
Louis Segond×
).

Les Fêtes Divines représentent la tâche du Christ consistant à moissonner les êtres humains pour le Royaume de Dieu. Ce sont des rappels annuels que Dieu nous donne au sujet du rôle rédempteur du Christ.

Le plan divin de salut

Dieu commença à révéler aux hommes plusieurs aspects de son plan de salut quand Il chassa Adam et Eve du jardin d'Eden. Ces derniers ayant succombé à l'influence du serpent et ayant péché, Dieu dit à Satan : « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t'écrasera la tête, et tu [toi, le serpent] lui blesseras [à Christ] le talon » (Genèse 3:15 Genèse 3:15Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.
Louis Segond×
).

Dieu déclare ici qu'un descendant d'Ève écraserait un jour la tête du « serpent ancien, appelé le diable et Satan » (Apocalypse 12:9 Apocalypse 12:9Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.
Louis Segond×
), mettant fin à sa domination sur l'humanité.

Notre Créateur allait ensuite nous révéler, par son serviteur Moïse, plusieurs autres détails de son plan en instituant Ses Fêtes au même moment qu'Il choisit les anciens Israélites pour qu'ils deviennent ses serviteurs. Certaines de ces fêtes avaient même une signification et une application immédiates dans l'histoire de l'ancien Israël. Néanmoins, à long terme, la raison principale pour laquelle Dieu établit ces célébrations était de dépeindre le rapport entre tous les êtres humains et la mission du Messie. Comme nous l'avons expliqué plus haut, Paul a bien dit que « Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la fête... » (1 Corinthiens 5:7-8 1 Corinthiens 5:7-8 [7] Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. [8] Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Louis Segond×
). Le rapport entre la Fête de la Pâque et la mort du Christ, puis notre rédemption par son sacrifice, ont toujours été d'une importance capitale.

La Fête de la Pentecôte

Il est clair qu'en plus de la Pâque et de la Fête des pains sans levain, la Pentecôte, elle aussi, est une Fête chrétienne. D'après la tradition juive, les Israélites reçurent les dix commandements le jour de la Pentecôte. À cette occasion, Dieu fit alliance avec eux et ils devinrent sa congrégation.

Une relation bien plus importante encore allait être établie lors d'un autre jour de Pentecôte, par l'effusion du Saint-Esprit. « Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il ; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit » (Actes 1: 4-5).

Au chapitre suivant, nous pouvons lire : « Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup, il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent... ils furent tous remplis du Saint- Esprit... » (Actes 2:1-4 Actes 2:1-4 [1] Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. [2] Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. [3] Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. [4] Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
Louis Segond×
).

Paul ayant déclaré « Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas » (Romains 8:9 Romains 8:9Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.
Louis Segond×
), il ne fait aucun doute que cette fête représente une borne importante pour tous les chrétiens en tout temps. C'est une Fête chrétienne, et c'est ainsi que Paul l'observait (Actes 20:16 Actes 20:16Paul avait résolu de passer devant Éphèse sans s'y arrêter, afin de ne pas perdre de temps en Asie; car il se hâtait pour se trouver, si cela lui était possible, à Jérusalem le jour de la Pentecôte.
Louis Segond×
; 1 Corinthiens 16:8 1 Corinthiens 16:8Je resterai néanmoins à Éphèse jusqu'à la Pentecôte;
Louis Segond×
).

Les quatre autres fêtes bibliques énumérées dans Lévitique 23 ont toutes lieu à l'époque de la moisson automnale (dans l'hémisphère nord). Elles représentent toutes les événements clefs devant se produire au retour du Christ, ou après Son retour. La fête des trompettes, par exemple, préfigure Son Second Avènement. Sept trompettes doivent retentir, annonçant sept événements majeurs menant à son retour (Apocalypse 8-11). « Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus... » (Matthieu 24:31 Matthieu 24:31Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu'à l'autre.
Louis Segond×
, à comparer avec 1 Corinthiens 15:52 1 Corinthiens 15:52en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
Louis Segond×
).

Ces fêtes ne pourraient être plus chrétiennes ! Elles mettent surtout l'accent sur ce que le Christ a accompli, accomplit, et accomplira pour s'assurer que nous aurons eu la possibilité d'être sauvés.

Quand Christ reviendra, non seulement Il célébrera la Pâque aux côtés de ses apôtres ressuscités, mais il s'assurera en outre que toutes les nations se joignent à lui pour célébrer la Fête des Tabernacles (Zacharie 14:16 Zacharie 14:16Tous ceux qui resteront de toutes les nations Venues contre Jérusalem Monteront chaque année Pour se prosterner devant le roi, l'Éternel des armées, Et pour célébrer la fête des tabernacles.
Louis Segond×
).

Les chrétiens d'aujourd'hui ne devraient-ils donc pas reconnaître que le Christ leur a laissé un exemple à suivre ? Et s'exclamer, comme l'apôtre Paul : « Il faut absolument que je célèbre la fête prochaine » (Actes 18:21 Actes 18:21Mais il n'y consentit point, et il prit congé d'eux, en disant: Il faut absolument que je célèbre la fête prochaine à Jérusalem. Je reviendrai vers vous, si Dieu le veut. Et il partit d'Éphèse.
Louis Segond×
, à comparer avec Actes 20:16 Actes 20:16Paul avait résolu de passer devant Éphèse sans s'y arrêter, afin de ne pas perdre de temps en Asie; car il se hâtait pour se trouver, si cela lui était possible, à Jérusalem le jour de la Pentecôte.
Louis Segond×
) ?