Se préparer pour le retour du Christ !

Vous êtes ici

Se préparer pour le retour du Christ !

La fin du monde était arrivée ! Des dizaines de milliers de personnes croyaient que Jésus était sur le point de revenir sur Terre. Les agriculteurs libérèrent leur bétail et les gens jetèrent littéralement leur argent à la poubelle. Des milliers de personnes se réunirent dans des églises et des foyers, et campèrent dans les champs en prévision de l’événement le plus spectaculaire de l’Histoire.

À la tombée de la nuit, l’excitation et l’anxiété étaient intenses. Les fidèles chantaient des cantiques, priaient, discutaient de leur conception du paradis. À l’approche de minuit, ils avaient beaucoup de mal à contenir leurs émotions.

Puis minuit sonna. Perplexes et stupéfaits, les gens attendirent jusqu’à l’aube et Jésus n’était toujours pas revenu.

C’était le 22 octobre 1844. Connu sous le nom de la Grande déception, cet événement renferme des leçons pour ceux qui attendent toujours le retour du Christ.

Attendez-vous le retour de Jésus- Christ ? Avez-vous du mal à déterminer comment vivre au quotidien tout en gardant les yeux rivés sur le cap de Son retour ? Que faites-vous pour vous y préparer ?

La Grande déception

Nous avons beaucoup à apprendre de ceux qui vécurent la Grande déception, en particulier de leur mauvaise interprétation des prophéties bibliques et des événements qui mèneront au Second Avènement du Christ.

Ceux qui attendaient l’arrivée ou le retour du Christ au milieu du XIXe siècle étaient connus sous le nom d’adventistes. Ils appartenaient à un mouvement religieux qui traversait les frontières confessionnelles. Les conséquences furent dévastatrices pour bon nombre d’entre eux.

Un croyant découragé, Henry Emmons, écrivit ceci :

« […] Et notre cher Jésus n’est pas venu — j’ai attendu toute la matinée du mercredi et je me sentais mieux que jamais, mais dans l’après-midi, j’ai commencé à me sentir faible et, rendu au crépuscule, j’ai eu besoin d’aide pour retourner dans ma chambre, car je faiblissais très rapidement. Je suis resté prostré pendant deux jours, sans aucune douleur — mais profondément déçu au point d’en être malade […] » (Cité par George Knight, Millennial Fever and the End of the World , 1993, p. 217-218)

Hiram Edson comptait parmi les autres fidèles déçus dont la foi fut ébranlée. Il affirma ceci :

« Nos souhaits et nos attentes les plus chers ont été anéantis. Et une profonde tristesse m’a envahi comme jamais auparavant. La perte de tous nos amis terrestres semblait insignifiante par rapport à cet événement. Nous avons pleuré à chaudes larmes jusqu’au lever du jour. » (Cité par Knight, p. 218)

Bon nombre de ceux qui croyaient que Jésus allait revenir retournèrent simplement à leur mode de vie antérieur. Certains perdirent totalement leur foi en Dieu. D’autres se plongèrent dans les Saintes Écritures pour chercher à déterminer l’erreur qu’ils avaient commise.

Si les personnes touchées par la Grande déception avaient mieux compris ce que les prophéties bibliques enseignent au sujet du retour du Christ, elles auraient su que cela n’allait pas se produire en octobre 1844.

Que révèlent les prophéties bibliques au sujet du retour du Christ ?

Examinons certaines prophéties concernant le Second Avènement du Christ. Celle du mont des Oliviers que l’on retrouve dans Matthieu 24 constitue une prophétie importante et un bon point de départ.

Nous avons ici la description souvent citée de ce que Jésus annonça concernant l’époque précédant Son retour : « Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. » (Versets 7-8)

Au fil de l’Histoire, les gens observèrent la survenue de guerres, de famines et d’épidémies et affirmèrent que le retour de Jésus était proche. Compte tenu de la peste noire, des troubles économiques de l’époque, de la famine et des guerres interminables qui sévissaient, de nombreux Européens du Moyen-Âge conclurent que le Second Avènement du Christ n’allait pas tarder.

Or, une affirmation de Jésus en particulier nous fournit de précieux renseignements à propos des circonstances précédant Son retour. On la trouve aux versets 21 et 22 : « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés. »

Cet effondrement mondial sous forme de guerres, de famine, de pandémies et de désastres naturels ne survint pas en 1844. En fait, il est plus facile de comprendre comment les Européens du Moyen-Âge purent croire qu’ils vivaient au temps de la fin lorsqu’ils durent affronter la dévastation causée par la peste noire. Or, les atrocités de la maladie, des guerres et de la famine qui ravagèrent l’Europe à cette époque semblent bien pâles comparativement aux désastres annoncés dans la prophétie du mont des Oliviers.

Effondrement et chaos mondial

Voici un point que les personnes touchées par la Grande déception saisirent mal : Le retour du Christ sera précédé par des catastrophes mondiales .

Le monde actuel est sans précédent. Le pouvoir destructif des armes nucléaires et biologiques, la vitesse à laquelle les maladies peuvent se propager en raison des systèmes de transport collectif, la situation précaire de l’économie mondiale dans laquelle un événement survenu dans une partie du monde peut toucher l’ensemble de la planète, la concentration de millions de personnes dans des villes surpeuplées où les denrées alimentaires sont limitées — cela évoque les conditions précédant l’époque sans précédent annoncée par Jésus.

Il viendra un temps, communément appelé la « Grande tribulation », où le monde sera plongé dans un tel chaos et englouti par une telle violence que l’humanité sera au seuil de l’anéantissement total.

Selon la prophétie du mont des Oliviers et le livre de l’Apocalypse, au cours de cette période de désastres mondiaux, les habitants de la planète entière, tant les citadins entassés dans des villes que les agriculteurs habitant des régions éloignées, verront le Christ descendre du ciel à Son retour sur Terre. Il s’agira de l’événement le plus grandiose et le plus effrayant de toute l’Histoire.

Farouche résistance à Jésus-Christ

D’après le livre de l’Apocalypse, des armées se rassembleront pour repousser cette invasion extraterrestre. Cela nous amène au deuxième point que les personnes touchées par la Grande déception n’ont pas bien compris : Les êtres humains s’opposeront farouchement au retour de Jésus-Christ .

L’apôtre Jean décrivit sa vision de cet événement dans Apocalypse 19 : « Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même ; et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu.

« Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. » (Versets 11-15)

Jean eut une vision incroyable, celle du Christ dans toute Sa gloire, resplendissant comme le soleil, en train de détruire les armées rassemblées pour Lui résister !

Nous devons maintenant répondre à une question qui échappa aux personnes touchées par la Grande déception : Où ces armées se rassembleront-elles pour lutter contre le Christ ?

Se préparer pour le retour de Jésus-Christ

Le mouvement adventiste de 1844 était un mouvement oecuménique plutôt qu’une confession. Les participants méthodistes, baptistes, presbytériens et d’autres encore étaient découragés du fait que Jésus n’était pas revenu sur la Terre, et certains d’entre eux furent même ridiculisés par leurs voisins. À New York, certains lieux de réunions adventistes furent détruits.

Où s’étaient-ils trompés dans leurs calculs ?

Cela nous amène à une troisième prophétie qui joue un rôle primordial dans notre compréhension du Second Avènement du Christ : C’est sur le mont des Oliviers que Jésus reviendra pour établir le Royaume de Dieu sur la Terre.

Les fidèles touchés par la Grande déception croyaient que le Christ allait les emmener au ciel et qu’Il allait immédiatement détruire la Terre par le feu. Or, un passage important de l’Ancien Testament vient compléter la prophétie du mont des Oliviers et le livre de l’Apocalypse pour nous peindre un tableau limpide du retour du Christ :

« Voici, le jour de l’Éternel arrive, Et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem […] L’Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des Oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient […] » (Zacharie 14:1-4 Zacharie 14:1-4 1 Voici, le jour de l’Éternel arrive, Et tes dépouilles seront partagées au milieu de toi. 2 Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem; La ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées; La moitié de la ville ira en captivité, Mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville. 3 L’Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, Comme il combat au jour de la bataille. 4 Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, Et il se formera une très grande vallée: Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi.
Louis Segond×
)

Ici, nous découvrons l’endroit exact où Jésus-Christ reviendra : le mont des Oliviers, à Jérusalem ! C’est à l’extérieur de la ville de Jérusalem que les armées se rassembleront pour lutter contre le Prince de la paix. Zacharie 14 révèle que le Christ ne détruira pas la Terre. Au contraire, Il établira le Royaume de Dieu à Jérusalem pour y régner sur toutes les nations de la planète.

Déception et désillusion

Les fidèles du mouvement adventiste du milieu du XIXe siècle auraient pu éviter de commettre cette erreur s’ils avaient compris au moins ces trois prophéties bibliques (car il y en a beaucoup d’autres).

Après la Grande déception, ils reprirent leur vie normale, mais ce ne fut pas sans difficultés. Leur foi avait été ébranlée. Bon nombre d’entre eux avaient abandonné leur commerce, sorti leurs enfants de leur école et vendu leurs biens. Ils étaient méprisés par leurs voisins. Ils eurent beaucoup de mal à se refaire une vie.

Ceux qui ont souffert en raison de la Grande déception ne sont pas les seules personnes à avoir attendu le retour du Christ et à avoir été désillusionnées lorsqu’Il ne revint pas comme ils l’avaient anticipé.

Alors, comment ceux d’entre nous qui attendons toujours l’établissement du Royaume de Dieu sur Terre pouvonsnous maintenir le cap sur cet événement à venir tout en vivant dans une société de plus en plus laïque et anti-biblique ? Comment pouvons-nous éviter de perdre notre objectif de vue tout en composant avec les problèmes quotidiens d’ordre familial, professionnel et financier, et le stress de la vie moderne ?

Pour maintenir notre objectif et rester motivés

Voici trois mesures que vous pouvez prendre pour ne pas perdre de vue l’avenir promis par Dieu tout en continuant de mener une vie active :

• Anticipation

Huit jours après Sa naissance, les parents de Jésus L’emmenèrent au temple de Jérusalem pour Le faire circoncire. Ils y rencontrèrent un homme âgé qui attendait la venue du Messie avec impatience. Il s’appelait Siméon. Dieu lui révéla qu’il allait voir le Messie avant sa mort. Lorsque Joseph et Marie emmenèrent Jésus au temple, Siméon savait que Dieu avait tenu promesse.

Siméon s’approcha de Jésus, Le prit dans ses bras et loua Dieu en disant : « Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, Salut que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d’Israël, ton peuple. » (Luc 2:29 Luc 2:29Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S’en aller en paix, selon ta parole.
Louis Segond×
- 32) Siméon est un exemple d’anticipation de l’avènement du Messie.

Nous vivons à une époque merveilleuse, entre deux événements liés à notre salut : le premier avènement de Jésus-christ en tant que Rédempteur de l’humanité et Son retour dans le but d’établir le Royaume de Dieu sur la Terre. Notre vie quotidienne doit être centrée sur notre compréhension de l’époque à laquelle nous nous situons dans l’Histoire.

Face aux injustices et aux souffrances de la vie quotidienne, nous devrions nous rappeler qu’un jour, le Christ se tiendra sur le mont des Oliviers pour établir une justice miséricordieuse, pour éliminer la pauvreté et la violence et pour ramener tous les êtres humains vers Dieu. Vous pouvez vivre avec espoir, en anticipant l’avenir. Et vous ne pouvez maintenir cette anticipation qu’en priant et en étudiant la Bible tous les jours. Votre anticipation sera nourrie par votre communication quotidienne avec Dieu.

• Préparation

Le retour du Christ signifie beaucoup plus qu’une simple notion fantaisiste de l’avenir. Il faut s’y préparer spirituellement . Ce que vous apprenez de la Bible doit faire partie intégrante de votre vie quotidienne.

Jésus enseigna ceci : « Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! […] Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. » (Luc 12:37-40 Luc 12:37-40 37 Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s’approchera pour les servir. 38 Qu’il arrive à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs, s’il les trouve veillant! 39 Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. 40 Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.
Louis Segond×
)

C’est là un sévère avertissement de la part de Jésus-Christ. De nombreuses personnes croient qu’Il reviendra sur Terre, mais elles ne se préparent pas en conséquence.

Soyons francs. Menez-vous une vie pseudo-chrétienne, en célébrant un peu Noël et Pâques, en écoutant un peu de musique gospel, toutefois, quand il s’agit de l’honnêteté, de vos relations matrimoniales, de votre comportement lorsque vous sortez pour faire la fête le vendredi soir, autrement dit, quand il s’agit vraiment d’obéir à Dieu et de L’adorer au quotidien, y a-t-il une différence entre vous et votre voisin non chrétien ?

Si cette description illustre bien votre vie de chrétien, le retour du Christ vous prendra par surprise. L’heure est venue de vous réveiller, de garder les yeux ouverts et de vous préparer . L’heure est venue de changer sérieusement votre mode de vie spirituel !

• Déclaration

Qu’est-ce que j’entends par « déclaration ? »

Je ne veux pas dire que vous devriez aller convertir tous vos voisins, de porte en porte. Mais si vous anticipez véritablement le retour du Christ et que vous vous y préparez vraiment, vos actions démontreront que vous êtes un citoyen du Royaume de Dieu à venir.

Vous ne pouvez dissimuler votre lumière sous un boisseau. Vous devez, par votre exemple chrétien, proclamer le retour du Christ jusqu’à ce qu’Il se tienne sur le mont des Oliviers.

Nous devons développer le caractère du Christ. Nous devons L’imiter. L’apôtre Paul disait ceci : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. » (1 Corinthiens 11:1 1 Corinthiens 11:1Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.
Louis Segond×
) Nous devons nous examiner et nous demander : « Où en suisje ? Est-ce que je me prépare vraiment pour être avec Lui ? Je ferais mieux de me comporter comme Lui dès maintenant si je veux faire partie du Royaume de Dieu. »

Nous déclarons par notre exemple que nous croyons au retour de Jésus-Christ. Comment menez-vous votre vie ? Quelle est votre mentalité ? Comment traitezvous les autres ? Présentez-vous les fruits du Saint-Esprit qui sont énumérés dans Galates 5:22-23 Galates 5:22-23 22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; 23 la loi n’est pas contre ces choses.
Louis Segond×
— l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur et la maîtrise de soi ?

Nous devons être justes et nous efforcer d’obéir à Dieu et d’aimer notre prochain, de développer un caractère droit et de faire de bonnes oeuvres qui reflètent la Parole de Dieu, Sa loi et Ses préceptes. Si c’est le cas, le reste se fera tout seul et nous serons prêts à accueillir Jésus-Christ à Son retour.