Une vérité étonnante : : Jésus-Christ était le Dieu de l’Ancien Testament

Vous êtes ici

Une vérité étonnante :

Jésus-Christ était le Dieu de l’Ancien Testament

Pour connaître Dieu, il faut aller directement à la source, la Bible, qui contient Ses instructions pour l’humanité. Elle est Sa Parole, Son message adressé aux hommes. Beaucoup de gens ne saisissent pas véritablement qui était Jésus-Christ, et qui Il est encore aujourd’hui. Il est essentiel que nous comprenions cette vérité fondamentale!

Nous avons à coeur de vous aider à apprendre autant que possible au sujet de Dieu le Père et de Jésus-Christ. De plus, c’est également notre désir de vous aider à progresser afin de connaître votre Père céleste et votre Frère aîné de façon personnelle et intime. Cela est possible en développant l’habitude de prier tous les jours, d’étudier régulièrement la Bible et en la mettant en pratique dans votre vie quotidienne.

Cette étude se concentre sur les écritures clés de la Bible dans lesquelles Dieu révèle des choses très importantes sur Sa nature et Ses actions.

Ce qui suit est un récit condensé bien connu, de feu Paul Harvey :

Il était une fois un homme sceptique et non religieux qui ne pouvait tout simplement pas gober « l’histoire de Jésus » en particulier Son incarnation, c’est-à-dire l’histoire de Dieu venu sur terre en tant qu’homme. Mais un soir où il neigeait, il remarqua plusieurs oiseaux, blottis tristement les uns contre les autres, ils n’avaient pas de nid. Il lui paraissait impossible de laisser ces pauvres créatures exposées ainsi au froid, et il pensa à sa grange. Elle serait un abri chaud —si seulement il pourrait les diriger vers elle.

Rapidement, il se dirigea vers la grange, ouvrit grand les portes et l’éclaira, mais les oiseaux ne vinrent pas. Il pensa que de la nourriture les inciterait à entrer. Alors il se hâta de retourner chez lui, trouva un peu de chapelure qu’il saupoudra sur la neige en direction de la porte de la grange.

Mais à son grand étonnement, les oiseaux ignorèrent les miettes de pain, et, continuèrent à grelotter dans la neige. Il essaya de les attraper, de les chasser vers la grange en marchant autour d’eux et en agitant les bras. Mais ils se dispersèrent au contraire dans toutes les directions sauf dans celle de la grange chaude et éclairée.

Puis, il se rendit compte qu’ils avaient peur de lui. Pour eux, pensa-t-il, je suis une créature étrange et terrifiante. Si seulement je pouvais trouver un moyen de leur faire savoir qu’ils peuvent me faire confiance — que je ne leur veux pas de mal, et que je veux plutôt les aider. Mais comment ? En effet, le moindre de ses mouvements avait tendance à les effrayer, ils ne le suivraient tout simplement pas. Il ne pouvait ni les conduire ni les chasser parce qu’ils avaient peur de lui. « Si seulement je pouvais être un oiseau », se dit-il « pour me mêler à eux, parler leur langue. Ainsi, je pourrais leur dire de ne pas avoir peur. Puis, je leur montrerai le chemin vers la sécurité, vers la chaleur de la grange. Je dois devenir l’un d’entre eux afin qu’ils puissent voir, entendre et comprendre. »

Cette pensée fut une révélation pour lui. Stupéfait, il se souvint de ce message fondamental : « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous » (Jean 1:14 Jean 1:14Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.
Louis Segond×
). Soudain, l’Évangile qu’il avait entendu prit tout son sens ! Il tomba à genoux dans la neige.

Que nous enseigne la Bible au sujet du Père, du Fils, et de la famille de Dieu ?

Beaucoup de gens sont confus à ce sujet. Il n’y a qu’un seul Dieu, mais Dieu est une famille qui comprend Dieu le Père et Dieu la Parole, qui devint le Fils de Dieu, Jésus- Christ (Jean 1:1 Jean 1:1Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Louis Segond×
, Jean 1:14 Jean 1:14Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.
Louis Segond×
). Ils sont aussi « un » dans le sens où le Père et le Fils sont identiques en caractère.

Remarquez le verbe et les pronoms au pluriel dans Genèse 1:26 Genèse 1:26Puis Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.
Louis Segond×
: « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance » (les italiques sont ajoutés).

« Car en lui [Jésus] ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre … Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. » (Colossiens 1:16-17 Colossiens 1:16-17 16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.
Louis Segond×
)

La Bible identifie clairement deux êtres qui existent ensemble comme un seul Dieu. Mais qu’en est-il du Saint- Esprit ? La Bible ne décrit pas le Saint-Esprit comme étant une personne divine distincte, comme beaucoup le croient. Il est révélé comme l’Esprit de Dieu le Père et de Jésus- Christ, la puissance qui émane d’eux et qu’ils utilisent à de nombreuses et différentes fins.

L’idée que Dieu est une « trinité » se répandit des siècles après l’époque de Jésus-Christ. Elle n’est pas enseignée par la Bible. Cette idée trouve son origine dans le paganisme antique. La Bible contient de nombreuses preuves attestant que Dieu n’est pas une trinité. Cependant, la Trinité n’est pas le sujet de cette étude.

L’une des idées fausses et largement répandues, est qu’il y avait une grande différence entre le caractère du Dieu de l’Ancien Testament (principalement strict et sévère) et celui de Jésus-Christ du Nouveau Testament (miséricordieux et aimant). Cette leçon montre une vérité biblique surprenante.

Premièrement, pouvons-nous prouver que Jésus existait avant Sa naissance humaine ?

« Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toimême de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde soit. » (Jean 17:5 Jean 17:5Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût.
Louis Segond×
)

« Père…tu m’as aimé avant la fondation du monde. » (Jean 17:24 Jean 17:24Père, je veux que là où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.
Louis Segond×
) « Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. » (Luc 10:18 Luc 10:18Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.
Louis Segond×
)

Dans Luc 10, Jésus se réfère à la chute de Satan qui eut lieu avant la création d’Adam et Ève. Beaucoup d’autres passages pourraient être cités pour prouver que Jésus existait avant Sa naissance humaine. Par exemple, Luc 10:22 Luc 10:22Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.
Louis Segond×
montre que Jésus, et seulement Lui, avait directement la connaissance intime de Dieu le Père. La section suivante prouve encore la préexistence de Jésus.

Jésus-Christ était-Il également Dieu avant et après Son incarnation ?

« Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous » (Matthieu 1:23 Matthieu 1:23Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.
Louis Segond×
citant Ésaïe 7:14 Ésaïe 7:14C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.
Louis Segond×
) « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. » (Jean 1:1-2 Jean 1:1-2 1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2 Elle était au commencement avec Dieu.
Louis Segond×
) « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. » (Jean 1:14 Jean 1:14Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.
Louis Segond×
) « Moi et le Père nous sommes un. » (Jean 10:30 Jean 10:30Moi et le Père nous sommes un.
Louis Segond×
)

Dans Jean 1, nous apprenons qu’« au commencement » il y avait deux Êtres qui étaient tous les deux Dieu. Le reste du chapitre montre clairement que Celui qui est appelé la Parole est Celui qui est devenu Jésus-Christ. Il S’est incarné — S’est fait chair — lors de Sa naissance humaine, mais Il existait éternellement avant cela.

Le Nouveau Testament contient de nombreuses preuves que Jésus était Dieu. Jésus fit ce que seul un Dieu peut faire — pardonner les péchés. Dans Tite 1:3 Tite 1:3et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m’a été confiée d’après l’ordre de Dieu notre Sauveur, -
Louis Segond×
et 2:10, Paul se réfère à Jésus comme étant « Dieu notre Sauveur ». Puisque Jésus était, et est, Dieu, cela signifie qu’Il est éternel !

Quel passage montre le plus clairement que Jésus était le Dieu de l’Ancien Testament ?

« Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. » (1 Corinthiens 10:1-4 1 Corinthiens 10:1-4 1 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, 2 qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, 3 qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, 4 et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ.
Louis Segond×
)

De toute évidence, le Dieu qui fit sortir les Israélites d’Égypte à travers la mer Rouge et qui les dirigea vers la Terre promise, était Celui qui devint plus tard Jésus-Christ ! Il leur donna la manne à manger (Exode 16:4 Exode 16:4L’Éternel dit à Moïse: Voici, je ferai pleuvoir pour vous du pain, du haut des cieux. Le peuple sortira, et en ramassera, jour par jour, la quantité nécessaire, afin que je le mette à l’épreuve, et que je voie s’il marchera, ou non, selon ma loi.
Louis Segond×
, Exode 16:31 Exode 16:31La maison d’Israël donna à cette nourriture le nom de manne. Elle ressemblait à de la graine de coriandre; elle était blanche, et avait le goût d’un gâteau au miel.
Louis Segond×
, Exode 16:35 Exode 16:35Les enfants d’Israël mangèrent la manne pendant quarante ans, jusqu’à leur arrivée dans un pays habité; ils mangèrent la manne jusqu’à leur arrivée aux frontières du pays de Canaan.
Louis Segond×
) et de l’eau à boire, parfois elle surgit d’un rocher (Exode 17:6 Exode 17:6Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d’Horeb; tu frapperas le rocher, et il en sortira de l’eau, et le peuple boira. Et Moïse fit ainsi, aux yeux des anciens d’Israël.
Louis Segond×
). Parler de nourriture et de boissons « spirituelles » a un double sens : ils furent approvisionnés surnaturellement. Cela leur donnait également la subsistance spirituelle représentée par le pain et l’eau de la vie (Jean 4:14 Jean 4:14mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.
Louis Segond×
; Jean 6:30-35 Jean 6:30-35 30 Quel miracle fais-tu donc, lui dirent-ils, afin que nous le voyions, et que nous croyions en toi? Que fais-tu? 31 Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: Il leur donna le pain du ciel à manger. 32 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; 33 car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. 34 Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain. 35 Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.
Louis Segond×
).

Quelles preuves pouvons-nous trouver dans le Nouveau Testament et dans les paroles de Jésus Luimême qui puissent révéler que le Père n’était pas le Dieu de l’Ancien Testament ?

« Personne n’a jamais vu Dieu ; Dieu le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » (Jean 1:18 Jean 1:18Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître.
Louis Segond×
)

« Et le Père qui m’a [Jésus] envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez point vu sa face. » (Jean 5:37 Jean 5:37Et le Père qui m’a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, vous n’avez point vu sa face,
Louis Segond×
)

« C’est que nul n’a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père. » (Jean 6:46 Jean 6:46C’est que nul n’a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père.
Louis Segond×
)

Le Dieu de l’Ancien Testament est apparu très visiblement à des personnes et leur parla de manière audible — comparés à ceux de l’Évangile de Jean, ces versets prouvent qu’il ne s’agissait pas de Dieu le Père.

Qui fut le véritable Créateur de l’univers, de la Terre et de toutes choses ?

« Car en lui [Jésus] ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre , les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. » (Colossiens 1:16-17 Colossiens 1:16-17 16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.
Louis Segond×
)

« … en Dieu qui a créé toutes choses. » (Éphésiens 3:9 Éphésiens 3:9et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses,
Louis Segond×
)

« Toutes choses ont été faites par elle [la Parole] , et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. » (Jean 1:3 Jean 1:3Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
Louis Segond×
; voir aussi Hébreux 1:1-2 Hébreux 1:1-2 1 Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, 2 Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde,
Louis Segond×
)

Dieu le Père a autorisé la création, mais la Parole, celui qui est devenu Jésus-Christ, en fut réellement l’auteur. Jean 1:3 Jean 1:3Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
Louis Segond×
fait clairement référence à Jésus-Christ, comme le montrent les autres chapitres. Colossiens 1:17 Colossiens 1:17Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.
Louis Segond×
certifie qu’Il devait exister « avant toutes choses », car Il a créé toutes choses.

Qui, à l’origine, sanctifia le jour du sabbat ?

« Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant. » (Genèse 2:2-3 Genèse 2:2-3 2 Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite. 3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant.
Louis Segond×
)

« Puis il [Jésus] leur dit : Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat, de sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat. » (Marc 2:27-28 Marc 2:27-28 27 Puis il leur dit: Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat, 28 de sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat.
Louis Segond×
)

Le mot sanctifier signifie mettre une chose à part et la considérer comme sacrée ou sainte. Le Dieu Créateur se reposa le septième jour, le rendant ainsi saint — et les versets qui présentent Jésus comme le Créateur, au nom du Père, affirment clairement que Jésus est aussi Celui qui s’est reposé. De plus, Marc 2:28 Marc 2:28de sorte que le Fils de l’homme est maître même du sabbat.
Louis Segond×
dit que Jésus est le maître du Sabbat, ce qui implique qu’Il est Celui qui l’a sanctifié.

Comment le nom « JE SUIS » prouve-t-il que Jésus était le Dieu de l’Ancien Testament ?

« Moïse dit à Dieu: J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je ? Dieu dit à Moïse: JE SUIS CELUI QUI SUIS. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle « JE SUIS » m’a envoyé vers vous. » (Exode 3:13-14 Exode 3:13-14 13 Moïse dit à Dieu: J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je? 14 Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël: Celui qui s’appelle ‹je suis’m’a envoyé vers vous.
Louis Segond×
)

« Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis . Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple. » (Jean 8:58-59 Jean 8:58-59 58 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. 59 Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple.
Louis Segond×
)

Pour quelle raison les Juifs, adversaires de Jésus tentèrentils de Le lapider dans ce passage ? Parce qu’Il faisait référence à Lui-même en employant l’un des noms de Dieu , nom par lequel Dieu s’est révélé à Moïse. Jésus aurait bien entendu provoqué la colère des Juifs s’Il avait seulement dit : « Avant qu’Abraham fût, j’étais » ou « j’existais avant Abraham ». Mais quand Jésus Se référa à Lui-même en tant que « JE SUIS », ils étaient absolument furieux parce Jésus S’identifiait clairement et ostensiblement à Dieu. Il y a d’autres passages où l’on voit que Jésus Se désignait Lui-même comme étant « JE SUIS » : Jean 8:24 Jean 8:24C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés.
Louis Segond×
, Jean 8:28 Jean 8:28Jésus donc leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné.
Louis Segond×
, Jean 13:19 Jean 13:19Dès à présent je vous le dis, avant que la chose arrive, afin que, lorsqu’elle arrivera, vous croyiez à ce que je suis.
Louis Segond×
, Jean 18:5 Jean 18:5Ils lui répondirent: Jésus de Nazareth. Jésus leur dit: C’est moi. Et Judas, qui le livrait, était avec eux.
Louis Segond×
, Jean 18:8 Jean 18:8Jésus répondit: Je vous ai dit que c’est moi. Si donc c’est moi que vous cherchez, laissez aller ceux-ci.
Louis Segond×
. Notez que lors de Son arrestation, dans Jean 18:6 Jean 18:6Lorsque Jésus leur eut dit: C’est moi, ils reculèrent et tombèrent par terre.
Louis Segond×
, Jésus S’identifia sous le nom de « JE SUIS », ils furent si surpris qu’ils en tombèrent par terre.

Remarquez que les termes « je suis » sont inclus dans la phrase utilisée par Jésus lorsqu’Il se présente comme étant « le pain de la vie » (Jean 6:48 Jean 6:48Je suis le pain de vie.
Louis Segond×
), « la lumière du monde » (Jean 8:12 Jean 8:12Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
Louis Segond×
), « la porte » (Jean 10:9 Jean 10:9Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.
Louis Segond×
), « le bon berger » (Jean 10:11 Jean 10:11Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.
Louis Segond×
), « la résurrection et la vie » (Jean 11:25 Jean 11:25Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;
Louis Segond×
), « le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14:6 Jean 14:6Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Louis Segond×
) et « le vrai cep » (Jean 15:1 Jean 15:1Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.
Louis Segond×
). Ces qualifications sont souvent désignées comme les sept grandes déclarations où les termes « je suis » sont mentionnés. De manière significative, dans l’Ancien Testament, Dieu S’identifie Lui-même en utilisant un peu les mêmes mots tels que notre « berger », notre « lumière et notre vie ».

Que pouvons-nous apprendre en étudiant l’histoire de Melchisédek ?

« Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très-Haut. » (Genèse 14:18 Genèse 14:18Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin: il était sacrificateur du Dieu Très Haut.
Louis Segond×
)

« Il [Melchisédek] est sans père, sans mère, sans généalogie, il n’a ni commencement de jours ni fin de vie, mais il est rendu semblable au Fils de Dieu ; ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. » (Hébreux 7:3 Hébreux 7:3qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n’a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité.
Louis Segond×
)

« Après avoir été élevé à la perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel, Dieu l’ayant déclaré souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek. » (Hébreux 5:9-10 Hébreux 5:9-10 9 et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel, 10 Dieu l’ayant déclaré souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek.
Louis Segond×
)

Melchisédek apparut à Abraham à la fois comme un roi et un sacrificateur. En fait, il était « roi de justice » et « roi de paix » (Hébreux 7:1-2 Hébreux 7:1-2 1 En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très Haut, -qui alla au-devant d’Abraham lorsqu’il revenait de la défaite des rois, qui le bénit, 2 et à qui Abraham donna la dîme de tout, -qui est d’abord roi de justice, d’après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c’est-à-dire roi de paix, — 
Louis Segond×
). Hébreux 7:3 Hébreux 7:3qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n’a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité.
Louis Segond×
révèle qu’il était un être divin éternel, n’ayant « ni commencement de jours ni fin de vie » mais investi d’un sacerdoce éternel. Une lecture attentive du chapitre 7 du livre des Hébreux prouve que Melchisédek était la Parole, Celui qui devint Jésus-Christ.

Existait-il une grande différence entre le caractère du Dieu de l’Ancien Testament et celui du Nouveau Testament ?

« Car je suis l’Éternel, je ne change pas ; et vous, enfants de Jacob, vous n’avez pas été consumés. » (Malachie 3:6 Malachie 3:6Car je suis l’Éternel, je ne change pas; Et vous, enfants de Jacob, vous n’avez pas été consumés.
Louis Segond×
) « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. » (Hébreux 13:8 Hébreux 13:8Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.
Louis Segond×
)

Le même Être est décrit dans les deux versets. Il était miséricordieux dans Ses relations avec l’ancien Israël — bien qu’amener à juger en dernier ressort. De nos jours, Il est encore miséricordieux puisqu’Il est mort pour nos péchés. Mais Il doit revenir à nouveau pour juger. Cependant, Sa miséricorde l’emporte (Jacques 2:13 Jacques 2:13car le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement.
Louis Segond×
). En effet, le Père possède la même miséricorde (2 Jean 1:3 2 Jean 1:3que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité!
Louis Segond×
).

Le fait de savoir que le Dieu de l’Ancien Testament était Celui qui devint Jésus-Christ, montre que l’idée qu’il puisse y avoir une différence entre le caractère du Dieu de l’Ancien Testament et celui de Jésus-Christ dans le Nouveau Testament est totalement erronée ! Ils forment une seule et même entité. Cela permet de comprendre également le fait qu’il y ait une parfaite continuité et une harmonie entre l’Ancien et le Nouveau Testament. L’Ancien Testament sert de base aux révélations complémentaires du Nouveau Testament.

Comme nous l’avons vu, Jésus-Christ est venu pour révéler le Père. Ainsi, contrairement à la croyance populaire, l’Ancien Testament nous révèle la Parole qui devint Jésus- Christ, et le Nouveau Testament révèle le Père !

Commencez dès maintenant

Si, avant cette leçon, vous pensiez que le Dieu qui parlait et apparaissait dans l’Ancien Testament était Dieu le Père, il se peut que le fait d’avoir à changer d’opinion représente pour vous un défi ! Pour vous aider dans cette tâche, notez au moins trois choses principales dont vous vous souvenez au sujet du Dieu de l’Ancien Testament, et remplacez-les par « la Parole » lorsque vous pensiez qu’il s’agissait du « Père ».

Ensuite, notez au moins trois choses principales qui vous reviennent à l’esprit au sujet de Jésus-Christ du Nouveau Testament, et mettez l’accent sur la façon dont ce même Jésus- Christ était également l’Être divin qui parlait et interagissait avec les êtres humains tout au long de l’Ancien Testament. Une fois que vous vous serez habitué à cette perspective, la Bible entière prendra tout son sens pour vous !