Jésus-Christ, la Sagesse de Dieu

Vous êtes ici

Jésus-Christ, la Sagesse de Dieu

Si Jésus est exactement celui qu’Il a dit être, alors tout ce qu’Il a dit est vrai. Tout notre avenir repose sur le fait de savoir si nous y croyons. Il s’agit de savoir si nous allons croire ce qu’Il a enseigné, si nous allons Lui obéir et suivre Ses traces dans tous les domaines, tout dépendra de notre conviction.

La véritable histoire de la vie du Christ, de Sa mort, de Sa résurrection et de Son futur retour est trop importante pour nous pour que nous la rejetions. Bien entendu, tout fut planifié ainsi, afin que nous puissions y réfléchir et en tenir compte. Peu importe le temps écoulé depuis l’événement, il était destiné à avoir un impact sur chacun d’entre nous. 

« Nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait prédestinée pour notre gloire. » (1Corinthiens 2:7)

Nous sommes confrontés, ici, devant un fait qui devrait tous nous toucher au plus profond de nous-mêmes. Avec le récit de la vie de Jésus-Christ, nous avons quelque chose d’inédit dans l’histoire de l’humanité et de la religion : Le Dieu créateur est venu sur terre en tant qu’être humain. Il renonça aux privilèges et aux pouvoirs qu’Il avait dans Son existence antérieure, mit Sa vie et Son futur entre les mains du Père, naquit au sein d’une famille d’un pays occupé pour révéler Dieu dans Sa plénitude et ensuite mourir pour nous.

Jésus, la révélation de Dieu

Jésus dit : « Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » (Matthieu 11:27 Matthieu 11:27Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.
Louis Segond×
) Jésus proclame être le Seul « Révélateur » de Dieu. Il déclare : « Celui qui m’a vu a vu le Père. » (Jean 14:9 Jean 14:9Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?
Louis Segond×
) Paul écrit que « Le Fils est l’image du Dieu invisible » (Colossiens 1:15 Colossiens 1:15Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.
Louis Segond×
).

Hébreux 1:1-3 Hébreux 1:1-3 1 Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, 2 Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, 3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,
Louis Segond×
affirme que « Dieu a parlé à plusieurs reprises et de plusieurs manières à nos pères par les prophètes, dans ces derniers temps, Il nous a parlé par le Fils… (qui) est le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne. » (Hébreux 1:1-3 Hébreux 1:1-3 1 Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, 2 Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, 3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,
Louis Segond×
)

Ceci nous explique qu’il y a longtemps, Dieu révéla Sa volonté à travers des hommes choisis pour parler à Sa place. Mais à présent, Il se révèle Lui-même ainsi que Sa volonté à travers Jésus qu’Il a envoyé de Son trône dans les cieux. « Je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père. » (Jean 15:15 Jean 15:15Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père.
Louis Segond×
) Non seulement Il énonce la volonté de Dieu, mais Il est également venu sur terre pour « vivre » cette volonté, et ce dans des circonstances les plus éprouvantes afin de rendre témoignage à toute l’humanité.

La gloire de Dieu, Sa vérité et Dieu Lui-même ont été révélés à tous les êtres humains en la personne de Jésus-Christ. Car comme Jésus l’a dit « Celui qui m’a vu a vu le Père… » (Jean 14:9 Jean 14:9Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?
Louis Segond×
). Jésus représenta parfaitement le Père. En voyant Jésus, vous voyez en Lui le reflet de l’amour et du caractère parfait et juste de Dieu. Tout au long de Son ministère terrestre, Christ fit briller à travers Lui l’amour éternel et absolu de Dieu pour l’humanité.

Les révélations de Dieu et les autres religions

Ravi Zacharias, dans son livre Jesus Among Other Gods (Jésus parmi les autres dieux) donne un aperçu des différences entre Jésus et les fondateurs des autres religions du monde : « Au coeur de toutes les grandes religions se trouve un personnage central. Au fur et à mesure de l’étude, quelque chose de très significatif se distingue. À un moment donné, il y a une bifurcation, ou une distinction entre la personne et l’enseignement — Mohamed pour le Coran, Bouddha pour le Noble Sentier, Krishna et sa philosophie, Zarathoustra et son éthique. »

Peu importe ce que nous faisons de leurs affirmations, la réalité est inéluctable. Ce sont des enseignants qui font valoir leurs préceptes ou affichent une certaine orientation. De tout ceci, se dégagent une instruction, une façon de vivre … c’est Zarathoustra que vous écoutez. Ce n’est pas Bouddha qui vous délivre ; ce sont ses Nobles Vérités qui vous instruisent. Ce n’est pas Mohamed qui vous transforme ; c’est la beauté du Coran qui vous séduit. »

« En revanche, Jésus n’a pas seulement enseigné ou exposé Son message. Il s’est identifié à Son message… Il ne proclama pas seulement la vérité ; Il dit : “Je Suis la vérité”. Il ne montra pas seulement le chemin ; Il dit “Je Suis le chemin”. Il n’ouvrit pas simplement des horizons ; Il dit “Je Suis la porte”, “Je Suis le bon berger”, “Je Suis la résurrection et la vie”, “Je Suis celui qui EST” » (2000, p. 89).

Jésus n’a pas offert de pain pour nourrir l’âme, Il dit qu’ Il était le Pain. Jésus n’était pas seulement un enseignant avec une éthique supérieure, Il était Le Chemin. Jésus n’a pas simplement promis la vie éternelle, Il dit, « Je suis la résurrection et la vie. » (Jean 11:25 Jean 11:25Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;
Louis Segond×
)

Il ressort clairement que seul Jésus est le véritable « Révélateur » du vrai Dieu. Il ne peut y avoir aucune échappatoire à ce que les gens ont vu. Dieu S’est révélé Lui-même d’une telle manière qu’il n’y a aucune issue pour nous. Nous devons résolument y faire face — Jésus était celui qu’Il a dit être et Il a été envoyé ici-bas par Son Père. Un propos tel que « beaucoup de chemins mènent à Dieu » ne figure nulle part. Jésus proclama : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6 Jean 14:6Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Louis Segond×
)

Voici la raison pour laquelle Pierre put courageusement déclarer « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4:12 Actes 4:12Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.
Louis Segond×
).

Le dessein de Dieu depuis le commencement

Le plan de Dieu pour « conduire à la gloire beaucoup de fils » (Hébreux 2:10 Hébreux 2:10Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut.
Louis Segond×
) inclut la réconciliation de l’humanité avec Lui-même par Jésus-Christ (2 Corinthiens 5:18-19 2 Corinthiens 5:18-19 18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. 19 Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.
Louis Segond×
). Pourquoi avons-nous besoin de cette réconciliation ? Ésaïe 59:1-2 Ésaïe 59:1-2 1 Non, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. 2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l’empêchent de vous écouter.
Louis Segond×
nous dit : « Non, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empèchent de vous écouter. » Nos péchés nous ont coupés de Dieu. Paul parle de nous comme des ennemis ayant besoin de se réconcilier avec Lui — une réconciliation qui nous vient par le sacrifice de Jésus-Christ. « Lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de Son Fils. » (Romains 5:10 Romains 5:10Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.
Louis Segond×
) Pierre dit que cette mort « était prédestinée avant la fondation du monde » (1 Pierre 1:20 1 Pierre 1:20prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous,
Louis Segond×
), et Jean parle de Jésus comme « l’Agneau qui a été immolé dès la fondation du monde » (Apocalypse 13:8 Apocalypse 13:8Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’agneau qui a été immolé.
Louis Segond×
). La venue d’un Messie qui servirait de sacrifice de salut était prévue avant le début de ce présent monde. Nos premiers parents, Adam et Ève ont péché. Toute l’humanité leur emboîta le pas. Cependant, Dieu effacerait l’inimitié dans l’esprit des êtres humains envers Lui-même en démontrant Son amour pour eux de la seule et la plus convaincante façon qui soit — Le Créateur viendrait Luimême sur terre et sacrifierait Sa vie pour eux (Jean 3:16-17 Jean 3:16-17 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
Louis Segond×
).

La dynamique du sacrifice du Christ

Dieu devait S’assurer que les êtres humains, destinés à devenir enfants dans Sa famille divine (2 Corinthiens 6:18 2 Corinthiens 6:18Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant.
Louis Segond×
), ne se retourneraient jamais contre Lui, à aucun moment dans l’avenir. (Pour en savoir plus au sujet de ce futur incroyable, demandez ou téléchargez une copie gratuite de la brochure « Quelle est votre destinée ? »)

Depuis que le premier homme et la première femme désobéirent à Dieu et choisirent de suivre Satan, comment Dieu pouvait-Il s’assurer que cela ne se reproduirait plus jamais ? Comment Dieu pourrait-Il les amener à ne plus jamais se détourner de Lui ? Comment pourrait-Il gagner complètement leur confiance ?

Le plan pour que la Parole devienne un être humain et donne Sa vie pour l’humanité affermirait, sans l’ombre d’un doute, l’amour de Dieu.

Le sacrifice de Christ n’était pas seulement l’acquittement des péchés, mais il serait, pour toujours, un témoignage de l’amour de Dieu (Jean 3:16-17 Jean 3:16-17 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
Louis Segond×
). Dieu aurait une relation avec Ses enfants parce que ces derniers la désireraient vraiment. Ce serait une relation de confiance totale.

Il est évident que les premiers humains n’ont pas vraiment connu leur Dieu et leur Créateur. Peu avant que Jésus ne fut arrêté et mis à mort, Il déclara avec force à Ses disciples, « dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu » (Jean 14:7 Jean 14:7Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu.
Louis Segond×
).

La déclaration de Jésus dans Sa dernière prière se manifeste désormais. « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » (Jean 17:3 Jean 17:3Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
Louis Segond×
) Son sacrifice serait le témoignage final, la déclaration ultime de l’amour que Dieu le Père et Jésus-Christ avaient pour l’humanité. Les disciples connaîtraient bientôt Dieu de façon intense et arriveraient à la plus profonde des réalisations. « Dieu est amour » est la manière par laquelle Jean l’exprima (1 Jean 4:8 1 Jean 4:8Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
Louis Segond×
,16).

Une leçon dans le plus grand amour

Quand vous en viendrez, comme les disciples, à connaître le vrai Jésus ainsi que Sa véritable histoire, cela fera toute la différence.

Cette démonstration d’amour fut si puissante, la saisissons-nous ? « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais que le monde soit sauvé par lui. » (Jean 3:16-17 Jean 3:16-17 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
Louis Segond×
)

Ceux qui n’ont pas reçu l’amour de ceux qui auraient dû leur en témoigner, à savoir leurs parents ou d’autres membres de la famille, ont souvent de la difficulté à faire preuve d’amour envers les autres. Sans aucun exemple d’amour autour de soi, l’on ne peut le connaître. L’amour est quelque chose qui ne peut pas nous être expliqué ; nous devons simplement en faire l’expérience. Nous ne savons pas comment aimer à moins que cela nous soit d’abord démontré.

Sans éprouver la bonté des autres, nous n’avons aucune raison de nous contraindre à faire ce qui est juste. Sans connaître l’amour de Dieu, exprimé par la mort de Christ, nous n’aurions aucune raison impérieuse d’aimer les autres. Sans parvenir à réaliser que Dieu est mort pour chacun de nous, personnellement et individuellement, nous ne pourrions pas nous sentir coupables de nos péchés au point de ne plus vouloir les réitérer.

Dieu le Père et Jésus-Christ savaient exactement comment accomplir Leur plan et amener des enfants dans Leur famille divine — des enfants qui, toujours, désireraient demeurer dans cette relation familiale sacrée et aimante. Le fait que Jésus, Créateur de toutes choses et vivant éternellement, devienne mortel parmi les mortels, puis soit crucifié pour eux afin qu’ils aient aussi la vie éternelle, ne peut être qu’un geste divin.

La même chose est également vraie pour le Père, qui a renoncé à Son compagnon d’éternité, lequel était plus proche de Lui qu’aucune relation humaine ne peut espérer l’être. Il a dû laisser Jésus traverser et endurer des souffrances pour le salut de toute l’humanité. Pour tous les deux, le sacrifice est inimaginable. Cela ne s’est jamais vu dans l’histoire de l’humanité. La bonté humaine n’est en aucun point comparable. Comme Paul l’a écrit dans Romains 5:7-8 Romains 5:7-8 7 A peine mourrait-on pour un juste; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. 8 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.
Louis Segond×
: « En effet, à peine mourrait-on pour un juste ; quelqu’un peut-être mourrait pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »

Paul conclut que Christ est « la sagesse de Dieu » (1Corinthiens 1:24) et que l’idée de « Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié » (1Corinthiens 2:2) est « la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire » (verset 7). Le plan de Dieu permet que nos péchés soient pardonnés mais il est aussi conçu pour que nous ne choisissions plus jamais la voie du péché.

Dieu savait comment résoudre le problème du péché et avait par conséquent prédéterminé Son dessein avant même le souffle du premier homme.