Quel était l’évangile de Jésus ?

Vous êtes ici

Quel était l’évangile de Jésus ?

Login or Create an Account

With a UCG.org account you will be able to save items to read and study later!

Sign In | Sign Up

×

Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu. Il disait « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. » (Marc 1:14-15 Marc 1:14-15 14 Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l’Évangile de Dieu. 15 Il disait: Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle.
Louis Segond×
)

« Il faut que j’annonce la bonne nouvelle du royaume de Dieu; car c’est pour cela que j’ai été envoyé. » (Luc 4:43 Luc 4:43Mais il leur dit: Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu; car c’est pour cela que j’ai été envoyé.
Louis Segond×
)

Jésus commença Son ministère avec ces mots, annonciateurs du Royaume de Dieu. Le temps « accompli » auquel Il fait allusion était probablement une référence à la prophétie de Daniel 9:24-25 Daniel 9:24-25 24 Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints. 25 Sache-le donc, et comprends! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu’à l’Oint, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.
Louis Segond×
, où il est dit que le Messie viendrait 483 ans à partir du décret de la reconstruction de Jérusalem. L’an 27 représente la fin de cette période de 483 ans spécifiée dans la prophétie (voir l’encart « La Bible prophétisa l’année exacte de l’apparition du Messie »). L’an 27 est significatif, car il représente la date à laquelle Jésus commença Son ministère ainsi que le début de la prédication du message du Royaume de Dieu en Galilée. Comme nous l’avons vu dans le dernier chapitre, le peuple, et même les propres disciples du Christ, avaient beaucoup d’idées fausses au sujet du Messie et de Sa mission. Les gens continuent à se méprendre encore aujourd’hui, mais d’une façon totalement différente. Beaucoup ne réalisent pas que le futur Royaume qui dominera le monde, et prophétisé en plusieurs endroits dans l’Ancien Testament, était au coeur des enseignements et du message de Jésus.

Un royaume terrestre au sens littéral

La plupart des gens ne comprennent pas que le Royaume de Dieu est réellement un royaume, un gouvernement à la fois divin et royal qui sera litéralement établi sur les êtres humains vivants sur la terre. Ceci n’est pas simplement un terme symbolique ou spirituel ou bien un sentiment qui n’existe que dans le coeur humain. Comme nous le verrons, il s’agit de quelque chose de bien plus important. Jésus perpétuait simplement les prophéties au sujet de ce Royaume qui avait commencé à être révélées dans l’Ancien Testament. Une prophétie sur ce futur royaume est illustrée de façon graphique dans Daniel 2. Dans cette prophétie, l’image qui fut montrée au roi Babylonien Nebucadnetsar représente les principaux royaumes ou empires qui domineraient le Moyen-Orient. La vision dépeint premièrement le royaume de Babylone, ensuite les trois royaumes successifs qui règneraient jusqu’à ce que le Royaume de Dieu soit « instauré ». Ce Royaume de Dieu mettra fin à la domination des royaumes précédents.

Remarquez la description de ce dernier Royaume, le Royaume de Dieu, au verset 44 : « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et détruira tous ces royaumes-là. »

L’image que Nebucadnetsar vit représentait les royaumes successifs existant depuis l’époque de Daniel jusqu’à celle où ils seront détruits, lors de l’établissement du Royaume de Dieu. Le Royaume de Dieu « ne sera jamais détruit » et « subsistera éternellement ». Tout comme ces royaumes sont tangibles, chacun avec un dirigeant, un gouvernement, des lois, des sujets et un territoire, ainsi est le Royaume de Dieu. Son dirigeant sera Jésus-Christ (Apocalypse 11:15 Apocalypse 11:15Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles.
Louis Segond×
). Son gouvernement et ses lois seront le gouvernement et les lois de Dieu (Ésaïe 2:2-4 Ésaïe 2:2-4 2 Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l’Éternel Sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront. 3 Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Éternel. 4 Il sera le juge des nations, L’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, Et l’on n’apprendra plus la guerre.
Louis Segond×
). Toutes les nations de la Terre seront ses sujets et ses territoires (Daniel 7:14 Daniel 7:14On lui donna la domination, la gloire et le règne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit.
Louis Segond×
). Le Royaume de Dieu sera établi sur la terre entière.

Examinons quelques-unes des prophéties les plus connues qui illustrent ce même Royaume dont Jésus parlait.

La célèbre prophétie d’Ésaïe 9:5-6 Ésaïe 9:5-6 5 (9:4) Car toute chaussure qu’on porte dans la mêlée, Et tout vêtement guerrier roulé dans le sang, Seront livrés aux flammes, Pour être dévorés par le feu. 6 (9:5) Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.
Louis Segond×
décrit Son règne : « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule ; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de paix. Donner à l’empire de l’accroissement et une paix sans fin , au trône de David et à Son royaume, l’affermir et le soutenir par le droit et par la justice dès maintenant et à toujours. » Il s’agit ici du Royaume mondial dont Jésus a parlé et qui n’est pas encore venu !

La prophétie d’Ésaïe 2 (partiellement citée dans le dernier chapitre) sera accomplie lors du retour de Jésus. Remarquez les versets 3-4 : « Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, À la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. Il sera le juge des nations, L’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. »

Le Royaume de Dieu éradiquera la guerre

En parlant si souvent du Royaume de Dieu, Jésus continuait simplement à proclamer le message des prophètes de l’Ancien Testament. Jésus se référait souvent et sans équivoque à Son retour sur terre pour établir le Royaume prédit par ces prophètes. Dans Sa plus longue prophétie, en réponse à la question de Ses disciples « quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? » (Matthieu 24:3 Matthieu 24:3Il s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde?
Louis Segond×
), Il décrivit la fin de l’âge des gouvernements humains et l’arrivée de Son règne divin sur terre.

Il répondit spécifiquement à la question de Ses disciples au verset 30 : « Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. »

Dans ce seul chapitre, Il évoque huit fois Son retour sur terre d’une manière très différente de celle de Sa première venue. La première fois, Il proclama la bonne nouvelle du Royaume de Dieu. La deuxième fois Il viendra comme Roi tout-puissant pour établir Son Royaume sur toute la terre.

« Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde » (Matthieu 25 :31-34). De quel royaume parle-t-il ? Du Royaume de Dieu dont Il avait si souvent parlé. Ce Royaume avait été prévu et préparé « dès la fondation du monde. » Jésus, « le Fils de l’homme » sera le Roi de ce Royaume. Voilà ce que Jésus est venu annoncer — ce qui se trouve au coeur même de Son message !

Jésus et la parabole des talents

En raison de malentendus au sujet du royaume, Jésus donna une parabole dans laquelle Il expliqua clairement que Son règne serait sur un royaume littéral, gouvernant au sens physique aussi bien que spirituel. « Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître. » (Luc 19:11 Luc 19:11Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître.
Louis Segond×
) Le peuple attendait l’établissement d’un Royaume de Dieu avec Jérusalem au centre de ce gouvernement mondial, un gouvernement dont les Juifs en seraient les personnes éminentes, comme les prophètes l’avaient prédit.

Alors Jésus l’expliqua ainsi : « Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite. » (Verset 12) Jésus, l’homme de haute naissance dont il est question dans la parabole, enseigna que, pendant Son absence (étant au ciel) pour une durée de temps non spécifiée, Ses serviteurs continueraient d’où ils se trouvaient (sur la terre), à prendre soin des affaires de leur maître jusqu’à son retour, lorsqu’ils seraient enfin récompensés (verset 13-27). Et quelle sera leur récompense selon cette parabole ? Ils auront autorité sur des villes — des villes physiques peuplées d’hommes, de femmes, de jeunes garçons et de jeunes filles (versets 17,19).

La parabole des talents dans Matthieu 25:14-30 Matthieu 25:14-30 14 Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens. 15 Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. 16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. 17 De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. 18 Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un creux dans la terre, et cacha l’argent de son maître. 19 Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. 20 Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit: Seigneur, tu m’as remis cinq talents; voici, j’en ai gagné cinq autres. 21 Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. 22 Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit: Seigneur, tu m’as remis deux talents; voici, j’en ai gagné deux autres. 23 Son maître lui dit: C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. 24 Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit: Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné; 25 j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi. 26 Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné; 27 il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. 28 Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. 29 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. 30 Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Louis Segond×
est similaire et délivre un message semblable. Le scénario de base est le même : « Le royaume des cieux est comme un homme qui partant pour un long voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens » (verset 14).

La récompense de ceux qui firent prospérer leurs avoirs (l’argent symbolise ici une attitude spirituelle) est « d’avoir autorité sur beaucoup de choses » (verset 21, 23). Le Royaume de Dieu, lorsqu’il sera établi par Jésus-Christ à Son retour, sera littéralement un gouvernement régnant sur la terre et fonctionnant non seulement dans les affaires spirituelles des hommes, mais également dans les affaires temporelles.

C’est le royaume à venir que Jésus annonça. Il commença à inviter quelques-uns à « se repentir, et à croire à l’Évangile » — la bonne nouvelle de Son message — parce que « le royaume de Dieu est proche » (Marc 1:15 Marc 1:15Il disait: Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle.
Louis Segond×
). Il annonçait maintenant ce Royaume de Dieu, et ils avaient désormais l’opportunité de se préparer à en faire partie, à Son retour.