La nouvelle alliance abolit-elle les commandements ?

Vous êtes ici

La nouvelle alliance abolit-elle les commandements ?

  La Bible nous dit que Christ vint en tant que médiateur d’une nouvelle alliance (Hébreux 8 : 6). La croyance répandue selon laquelle la nouvelle alliance abolit la loi de Dieu reflète une mauvaise compréhension des deux alliances. Dieu nous dit qu’il modifia l’alliance initiale et fit « une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses » (verset 6). Mais elle ne fut pas fondée sur des lois différentes. La loi resta la même .

  Il y avait cependant une faiblesse, ou une faute, dans l’alliance initiale. Mais c’est avec le peuple, et non avec la loi, qu’il faut la trouver. C’était à cause du peuple : « Car c’est avec l’expression d’un blâme que le Seigneur dit à Israël : Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle [...] car ils n’ont pas persévéré dans mon alliance, et moi non plus je ne me suis pas soucié d’eux, dit le Seigneur. » (Versets 8-9.)

  Dans l’ancienne alliance, Dieu écrivit la loi sur des tables de pierre. Elle était extérieure et ne faisait pas partie de la pensée et des motivations du peuple. Elle était dans leur littérature, non dans leur cœur. Dans la nouvelle alliance, Dieu écrit la loi dans l’esprit et le cœur de son peuple (Hébreux 8 : 10 ; Jérémie 31 : 33-34).

  Pour permettre aux gens d’assimiler sa loi — de l’aimer et de lui obéir avec ferveur et volontairement —, Dieu fait cette promesse : « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. » (Ézéchiel 36 : 26-27.) L’Esprit de Dieu per- met à son peuple d’obéir à ses lois.

  Les gens qui n’ont pas le Saint-Esprit ne peuvent obéir du cœur. Pourquoi ? « Car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas. Or, ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. » (Romains 8 : 7-8.)

  C’est pourquoi l’ancienne alliance et la nouvelle alliance sont différentes. Paul explique que ce qui était « impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force », Dieu l’accomplit en envoyant Jésus, qui vainquit la chair et condamna le péché dans la chair « afin que la justice de la loi soit accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’Esprit » (Romains 8 : 3-4 ; voir également 1 Jean 3 : 4).

  L’ International Critical Commentary , en référence à Romains 8 : 4, déclare : « Le but de Dieu en condamnant le péché était que l’exigence de sa loi soit accomplie en nous, c’est-à-dire que sa loi soit établie dans le sens que nous y obéissions enfin véritablement et sincèrement — ce qui accomplit ainsi les promesses de Jérémie 31 : 33 et d’Ézéchiel 36 : 26. »

  Dans une note de bas de page sur Jérémie 31 : 33-34, le commentaire explique que ce passage « est souvent interprété de façon erronée comme la promesse d’une nouvelle loi destinée à prendre la place de l’ancienne, ou alors comme la promesse d’une religion sans loi du tout. Mais la nouveauté promise au verset 33 n’est en fait ni une nouvelle loi, ni une libération de la loi, mais un désir et une détermination sincères du cœur de la part du peuple de Dieu d’obéir à la loi qui lui a déjà été donnée [...] ».

  Les passages suivants du Nouveau Testament confirment, soit explicitement, soit par l’exemple, que Jésus-Christ et les apôtres considéraient les dix commandements comme nécessaires à la vie chrétienne.

  Premier commandement : Matthieu 4 : 10 ; 22 : 37-38.

  Second commandement : 1 Jean 5 : 21 ; 1 Corinthiens 6 : 9 ; 10 : 7, 14 ; Éphésiens 5 : 5.

  Troisième commandement : Matthieu 5 : 33-34 ; 7 : 21-23 ; Luc 11 : 2 ; 1 Timothée 6 : 1.

  Quatrième commandement : Luc 4 : 16 ; Actes 13 : 14, 42, 44 ; 16 : 13 ; 17 : 2 ; 18 : 4 ; Hébreux 4 : 4, 9.

  Cinquième commandement : Matthieu 15 : 3-6 ; 19 : 17-19 ; Éphésiens 6 : 2-3.

  Sixième commandement : Matthieu 5 : 21-22 ; 19 : 17-18 ; Romains 13 : 9 ; Galates 5 : 19-21 ; Jacques 2 : 10-12.

  Septième commandement : Matthieu 5 : 27-28 ; 19 : 17-18 ; Romains 13 : 9 ; 1 Corinthiens 6 : 9 ; 10 : 8 ; Éphésiens 5 : 5 ; Galates 5 : 19- 21 ; Jacques 3 : 10-12.

  Huitième commandement : Matthieu 19 : 17-18 ; Romains 13 : 9 ; Éphésiens 4 : 28.

  Neuvième commandement : Matthieu 19 : 17-18 ; Romains 13 : 9 ; Colossiens 3 : 9 ; Éphésiens 4 : 25.

  Dixième commandement : Luc 12 : 15 ; Romains 7 : 7 ; 13 : 9 ; Éphésiens 5 : 3, 5.