Paul disait-il une chose aux Romains et une autre aux Corinthiens ?

Vous êtes ici

Paul disait-il une chose aux Romains et une autre aux Corinthiens ?

Nombreux sont ceux qui supposent que Paul, dans Romains 14:5-6 Romains 14:5-6 [5] Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction. [6] Celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur. Celui qui mange, c'est pour le Seigneur qu'il mange, car il rend grâces à Dieu; celui qui ne mange pas, c'est pour le Seigneur qu'il ne mange pas, et il rend grâces à Dieu.
Louis Segond×
, rejetait toute nécessité d’observer le sabbat ainsi que les autres jours saints bibliques : « Tel fait une distinction entre les jours ; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction. Celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur. Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange, car il rend grâces à Dieu ; celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas, et il rend grâces à Dieu. »

Ils pensent, sans aucune preuve, que Paul se référait à ces jours-là – pourtant le Sabbat n’est mentionné nulle part dans toute cette épître. Paul et les autres auteurs du Nouveau Testament ne se référaient jamais au Sabbat de manière ambiguë en utilisant des termes comme « les jours » ou autres termes aussi vagues. Ils ne prennent pas en compte le fait que Paul cite l’Ancien Testament 84 fois dans cette épître pour soutenir son enseignement – action surprenante de la part d’un homme qui tenterait soi-disant d’annuler les lois de ce même Testament !

Le livre des Actes a considérablement éclairé la pensée de Paul quand il écrivit son épître aux Romains. La plupart des érudits conviennent que Paul écrivit cette épître lors d’une visite à la ville grecque de Corinthe aux environs de l’an 56 avant J.-C. Que nous dit le livre des Actes au sujet des actions de Paul dans cette ville ?

Nous y lisons que Paul, alors qu’il était à Corinthe, « […] discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs. » (Actes 18:1 Actes 18:1Après cela, Paul partit d'Athènes, et se rendit à Corinthe.
Louis Segond×
Actes 18:4 Actes 18:4Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.
Louis Segond×
). Tel est le contexte des actions de Paul lorsqu’il écrivit l’épitre aux Romains. Écrivit-il aux membres de l’église de Rome pour leur dire que l’observance du Sabbat n’avait aucune importance, alors, que « chaque sabbat », il enseignait aussi bien les Juifs que les Gentils de Corinthe ?

Manifestement, quelque chose ne va pas avec cette perception qu’ont nombreuses personnes au sujet des enseignements de Paul dans l’épitre aux Romains. Comme le livre des Actes le montre, indépendamment de la ville où Paul se trouvait, l’observance du sabbat était une habitude régulière ou bien « sa coutume », en accord avec les commandements de Dieu (Actes 17:2 Actes 17:2Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d'après les Écritures,
Louis Segond×
).

Une fois encore, nous voyons que cette interprétation courante de Romains 14 est fausse nous en avons la preuve dans la première épître de Paul aux Corinthiens. Il écrivit cette épître autour de l’an 55 après Jésus-Christ, peu de temps avant sa venue à Corinthe (1 Corinthiens 16:5-6 1 Corinthiens 16:5-6 [5] J'irai chez vous quand j'aurai traversé la Macédoine, car je traverserai la Macédoine. [6] Peut-être séjournerai-je auprès de vous, ou même y passerai-je l'hiver, afin que vous m'accompagniez là où je me rendrai.
Louis Segond×
), visite au cours de laquelle il aurait écrit son épître aux Romains.

Que dit-il aux Corinthiens dans cette épître ? 

• Il leur dit d’observer la Fête biblique des Pains sans levain de manière appropriée, en comprenant son intention spirituelle (1 Corinthiens 5:7-8 1 Corinthiens 5:7-8 [7] Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. [8] Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.
Louis Segond×
; comparez avec Lévitique 23:6 Lévitique 23:6Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l'honneur de l'Éternel; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain.
Louis Segond×
).

• Il les instruit sur la façon d’observer la Pâque du Nouveau Testament en tant que commémoration de la mort de Jésus-Christ (1 Corinthiens 11:23-30 1 Corinthiens 11:23-30 [23] Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, [24] et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. [25] De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. [26] Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. [27] C'est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. [28] Que chacun donc s'éprouve soi-même, et qu'ainsi il mange du pain et boive de la coupe; [29] car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. [30] C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts.
Louis Segond×
).

• Il leur rappelle que « Christ, notre Pâque, a été immolé » (1 Corinthiens 5:7 1 Corinthiens 5:7Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.
Louis Segond×
).

• Il écrit qu’il a l’intention d’aller les voir, mais seulement après la fête de la Pentecôte qu’il célébrera à Éphèse (1 Corinthiens 16:8 1 Corinthiens 16:8Je resterai néanmoins à Éphèse jusqu'à la Pentecôte;
Louis Segond×
).

Si vous acceptez la courante et mauvaise interprétation de l’épitre aux Romains, vous tirerez la conclusion que, dans sa lettre aux Corinthiens, Paul leur donne des instructions sur la façon de bien observer la Pâque et la Fête des Pains sans levain, les informant qu’il restera à Éphèse pour la Pentecôte. Puis, l’année suivante, lorsqu’il écrit aux Romains, il leur dirait le contraire en affirmant que ces choses-là sont inutiles et sans aucune importance. Toutefois, si vous comprenez l’enseignement de Paul aux Romains tel qu’il est présenté en toute vérité dans cet ouvrage, vous constaterez une harmonie absolue entre ses actions et les épîtres qu’il écrivit à la fois aux membres de l’Église de Rome et de Corinthe.