Pourquoi est-ce que je lutte encore contre des péchés dont je me suis repenti ? : Comment puis-je vaincre le péché ?

Vous êtes ici

Pourquoi est-ce que je lutte encore contre des péchés dont je me suis repenti ?

Comment puis-je vaincre le péché ?

Beaucoup luttent et commettent des péchés dont ils s’étaient déjà repentis et pour lesquels ils avaient demandé le pardon de Dieu. Pour comprendre le pourquoi de la chose, il est essentiel de savoir ce en quoi consiste le processus qui nous permet véritablement de vaincre.

Dieu promet de pardonner à ceux qui se repentent, confessent leurs péchés, s’en détournent et décident de Lui obéir dans leur vie. La plupart des gens éprouvent simplement un sentiment de regret lorsqu’ils se font prendre, mais cela n’est pas suffisant. Nous devons également faire preuve de volonté pour arrêter de faire ce qui est mal et redoubler d’efforts pour faire ce qui est bien. Le processus de conversion à la vie chrétienne exige du travail. Nous devons savoir ce que nous avons fait de mal et ce que Dieu appelle juste et droit. Bien que la plupart des gens pensent savoir ce qu’il en est, la vérité est que la plupart sont très mal informés à cet égard ! Les gens qui désirent vraiment l’aide de Dieu doivent être éduqués au sujet de Sa volonté.

Que se passe-t-il après le repentir et le pardon de Dieu ? Puisque nous vivons encore dans ce monde inique et que nous avons toujours en nous la nature humaine, nous allons pécher à nouveau. L’apôtre Paul parla franchement de sa lutte continuelle contre la nature humaine dans Romains 7:14-25 Romains 7:14-25 [14] Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. [15] Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. [16] Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. [17] Et maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais c'est le péché qui habite en moi. [18] Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. [19] Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. [20] Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi. [21] Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. [22] Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; [23] mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. [24] Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?... [25] Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur!... Ainsi donc, moi-même, je suis par l'entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.
Louis Segond×
. La nécessité de lutter ne doit pas nous décourager, car, comme Paul le souligne, nous pouvons compter sur la victoire grâce à l’aide de Jésus-Christ.

Beaucoup de gens ne réalisent pas que le pardon de Dieu ne met pas fin à notre nature humaine, qui pousse tous les hommes à commettre le péché. Notre nature charnelle est le produit des péchés que nous avons commis dans le passé et de l’effet sur notre vie des péchés commis par d’autres à cause de l’influence de Satan sur le monde entier.

Utiliser la force de l’Esprit de Dieu pour lutter contre les pulsions négatives nous aide à développer un caractère saint. Par analogie, nous savons que pour renforcer le tissu musculaire. il est essentiel que celui-ci soit soumis à une certaine résistance. De plus, en l’absence de cette dernière, nos muscles s’atrophient et s’affaiblissent. Il en est de même en ce qui concerne l’esprit humain car le fait de lutter pour faire le bien renforce peu à peu notre caractère. Mais une personne qui ne rencontre jamais de difficultés dans la vie sera faible. De plus, le fait d’avoir à mener cette lutte spirituelle nous motive à rechercher continuellement Dieu pour Lui demande de l’aide. Cela est sain, de peur que nous ne devenions orgueilleux et que nous n’apprenions pas à dépendre entièrement de Dieu. Quand les chrétiens pèchent, ils doivent répéter le processus initial du repentir : reconnaître le péché devant Dieu et demander Son pardon et Son aide afin de changer (1 Jean 1:8-10 1 Jean 1:8-10 [8] Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. [9] Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. [10] Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous.
Louis Segond×
).

Christ inspira Paul à écrire : « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. Nous sommes prêts aussi à punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète » (2 Corinthiens 10:4-6 2 Corinthiens 10:4-6 [4] Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. [5] Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. [6] Nous sommes prêts aussi à punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète.
Louis Segond×
). Bien sûr, cela fait référence à notre propre lutte intérieure.

Christ nous dit clairement que nos luttes, gagnées ou perdues, contre les tentations relèvent de la pensée. Nous devons apprendre à reconnaître les mauvaises pensées, qu’elles soient engendrées par notre propre nature ou insérées dans notre esprit au moyen de l’un des nombreux aspects du « présent siècle mauvais » (Galates 1:4 Galates 1:4qui s'est donné lui-même pour nos péchés, afin de nous arracher du présent siècle mauvais, selon la volonté de notre Dieu et Père,
Louis Segond×
).

Beaucoup croient que tout ce qu’ils ont à faire est de promettre leur vie au Christ, espérant qu’Il assure à leur place. Cependant, cela est fort éloigné de ce que la Bible enseigne au sujet de la conversion.

En conclusion, voici quatre choses simples mais efficaces que tous les chrétiens devraient mettre en pratique afin de vaincre le péché :

  1. Priez Dieu dès que vous ressentez l’attrait d’une tentation – avant même de commettre le péché.
  2. Priez régulièrement afin de maintenir une relation avec votre Père céleste.
  3. Étudiez la Bible tous les jours pour apprendre et vous souvenir de Sa volonté.
  4. Méditez souvent, en concentrant vos pensées sur un sujet spécifique pendant plusieurs minutes, en considérant vos erreurs et en vous imaginant en train de faire mieux.

Pour de plus amples informations concernant ce sujet important, veuillez lire notre brochure « Qu’est-ce que la conversion ? »