Le noyau familial modèle institué par Dieu

Le noyau familial modèle institué par Dieu

Lorsqu’il quitta son poste de 40 e  président des États-Unis, Ronald Reagan souligna l’origine des grands changements nationaux : « Permettez-moi de vous offrir la leçon n° 1 concernant les États-Unis. Tout grand changement opéré aux États-Unis commence à la table familiale. » (Discours d’adieu à la nation, le 11 janvier 1989).

Par ailleurs, à Perth, en Australie, le pape Jean-Paul II avait offert une leçon similaire à propos de l’importance de la famille : « Comme la famille va, ainsi va la nation et ainsi va le monde entier dans lequel nous vivons. » (Homélie, 30 nov. 1986)

Le modèle de famille a-t-il changé au cours de l’histoire récente ? Selon le Pew Research Center, « la famille nucléaire traditionnelle … est chose du passé. En 1960, 37 % des ménages comprenaient un couple marié élevant leurs propres enfants. Plus d’un demi-siècle plus tard, seulement 16 % des ménages suivaient ce modèle. » (Jens Krogstad, «  5 Facts About the Modern American Family  », PewResearch.org, 30 avril 2014)

Qu’en est-il des familles contemporaines ? Parmi celles que vous connaissez, combien présentent les caractéristiques chrétiennes énoncées dans les Saintes Écritures ? L’apôtre Paul prodigua les conseils suivants : « Femmes, que chacune soit soumise à son mari, comme il convient dans le Seigneur. Maris, que chacun aime sa femme et ne s’aigrisse pas contre elle. Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable au Seigneur. » (Colossiens 3:18-20 Colossiens 3:18-20 18 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. 19 Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles. 20 Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur.
Louis Segond×
)

En fait, quel est au juste  le meilleur modèle de famille ? Et que représente la famille humaine en fin de compte ? Examinons le modèle de famille selon plusieurs points de vue : les familles d’antan, les familles modernes et le modèle de famille biblique.  

Discerner les bonnes qualités familiales face à des valeurs changeantes

Arrêtez-vous quelques instants pour réfléchir à certaines familles que vous connaissez. Quelles sont les caractéristiques les plus remarquables que vous ayez observées ? Combien d’entre elles vous  semblent stables et équilibrées ?

Vous rappelez-vous pourquoi une certaine famille vous a paru parfaite ? Était-ce en raison d’interactions paisibles ? Était-ce parce que les membres de cette famille riaient beaucoup ensemble ou disaient souvent « s’il vous plaît » et « merci » ? L’avez-vous laissée en vous disant que vous aimeriez beaucoup avoir ce genre de famille, sans trop savoir comment décrire ou imiter son exemple ?  

Bon nombre de personnes se tournent vers les portraits familiaux relayés par les médias, que ce soit dans des émissions dramatiques, des comédies de situation ou même l’actualité, mais ce qu’elles considèrent comme typique ou idéal a bien changé. Les médias reflètent les changements sociétaux, mais ils y contribuent également. Ces portraits devraient-ils nous servir de modèle de famille heureuse, productive et saine ?

Les modèles familiaux décrits par la télévision moderne éclipsent-ils les valeurs et les concepts éprouvés d’une famille solide ? Certaines personnes sincères et bien intentionnées citent les médias comme s’ils disaient la pure vérité sur divers sujets. Bien entendu, c’est la Bible, et non les médias, qui révèle la pure vérité. Les médias de divertissement se mêlent de plus en plus de la politique en vue de faire fortune. Leurs commentateurs font plus que rapporter les nouvelles ; ils en créent ou ils répétent ce que d’autres ont rapporté. Et les grands réseaux d’information font souvent de même. L’industrie des médias est motivée par l’argent, l’amoralité ou une morale improvisée, et par la naïveté des téléspectateurs bien intentionnés qui peuvent être amenés à accepter ce qui peut devenir la nouvelle norme.  

« Famille moderne » vs « Papa a raison » 

Observons le changement culturel qui s’est produit en comparant ces deux émissions. Examinons d’abord le modèle de famille de la série télévisée moderne Modern Family (« Famille moderne » au Québec). Dans la version anglaise de Wikipédia, cette émission est décrite ainsi :

«  Modern Family est une comédie de situation pour la famille présentée sous la forme d’un faux documentaire et porte sur trois types de noyaux familiaux distincts (nucléaire, reconstitué et de même sexe). Elle suit la vie du patriarche Jay Pritchett et de ses enfants qui habitent tous dans la région de Los Angeles. Celui-ci s’est remarié avec une femme beaucoup plus jeune que lui, Gloria […] qui lui a donné un fils […] et qui avait déjà un fils issu de son premier mariage […]

« La fille de Jay, Claire, était femme au foyer, mais elle est retournée travailler dans le monde des affaires […] Elle a épousé Phil Dunphy, un agent immobilier et un soi-disant “papa cool”. Ils ont trois enfants […] une adolescente écervelée stéréotypée […], une fille intelligente et intellectuelle, […] et un fils unique “décalé”. Le fils de Jay, Mitchell, qui est avocat, et son mari , Cameron Tucker, ont une fille. »

L’expression faux documentaire est appropriée. Une telle production se sert d’un cadre fictif pour analyser et parodier des problèmes familiaux courants. Ce qui est inquiétant dans tout cela, c’est le pouvoir qu’ont les médias de présenter et de contribuer à établir une nouvelle norme sociétale. Comment cette prétendue « nouvelle norme » se compare-t-elle à l’ancienne norme familiale ?

Bien entendu, depuis des temps immémoriaux, de nombreuses familles n’adhèrent pas aux normes morales rigoureuses de Dieu, et bien des parents n’offrent aucun enseignement des préceptes divins indispensables à leurs enfants, comme Dieu ordonna à Son peuple de le faire (voir Deutéronome 5:29 ; 6:6-7). Toutefois, jusqu’à il y a quelques décennies, les valeurs judéo-chrétiennes avaient une influence majeure sur les sociétés occidentales.

Et lorsqu’on songe à l’évolution récente du modèle de famille, on peut considérer comme assez bon le modèle présenté par l’industrie du divertissement au cours des dernières décennies. Prenez, par exemple, l’ancienne émission télévisée sur la famille Papa a raison . Elliott Katz, auteur et coach en matière de paternité, écrivit ceci dans une chronique du quotidien USA Today avant la fête des Pères, il y a quelques années :

« L’émission télévisée Papa a raison est devenue un symbole des rôles de genre stéréotypés des années 1950. Le père, Jim Anderson, travaillait comme agent d’assurance tandis que sa femme, Margaret, restait au foyer. Leurs trois enfants, qui étaient très bien élevés […], aimaient et respectaient leurs parents […] Dans chaque épisode, Jim s’attaquait aux problèmes familiaux à son retour du travail […] [Et] grâce à ses conseils judicieux, les problèmes étaient réglés. 

« Au cours de la dernière décennie, lorsqu’il est question du rôle du père dans la société, on cite souvent l’émission Papa a raison comme présentant des rôles de genre si démodés que les pères contemporains ne peuvent rien tirer de cette série télévisée. Je ne suis pas d’accord. Lorsque je regarde cette émission aujourd’hui, je vois, pour les pères, d’importantes leçons qui ont justement rapport avec certaines plaintes que formulent couramment les épouses au sujet de leur mari, notamment le fait de ne pas prêter suffisamment attention à ce qui se passe au foyer ou de ne pas contribuer suffisamment à l’éducation des enfants, soit le genre de problèmes pouvant mener à une rupture conjugale.

« Jim Anderson était un père qui s’investissait beaucoup. Dans chaque épisode, il était conscient des problèmes à résoudre à la maison et il s’en chargeait. Il peut sembler irréaliste de présenter un père en mesure de régler tous les problèmes, mais la leçon importante que peuvent en tirer les pères d’aujourd’hui, c’est le fait que Jim cherchait activement à trouver une solution. Il ne fermait pas les yeux sur ce qui se passait au foyer et ne s’attendait pas à ce que sa femme s’en charge. » ( Father Knows Best, Even in 2016 [Papa a raison, même en 2016 ], le 16 juin 2016)

Les critiques modernes sont en général quelque peu sarcastiques et condescendants à l’égard des anciens modèles familiaux comme celui-ci. Mais comme Katz le fait remarquer, ces modèles demeurent très utiles.

Le mot ancien ne signifie pas nécessairement démodé , et cela est particulièrement vrai dans le cas de certains exemples de comportements bons et pieux qui nous ont été transmis depuis la nuit des temps.

Exemple biblique : Abraham et Sara

La Parole de Dieu, autrement dit la Bible, ne nous donne aucun exemple d’une famille humaine parfaite, car les êtres humains ont des défauts et sont limités, et même les géants dans la foi durent faire face à des problèmes familiaux causés par leurs propres péchés et les problèmes liés à leur culture. Cependant, la Bible nous fournit des exemples d’un modèle de famille pieuse que nous devrions apprendre et suivre à plusieurs points de vue.

Examinons brièvement l’exemple du patriarche Abraham et de sa femme, Sara. Ce couple présentait de très grandes qualités devenues très rares de nos jours.

Abraham et Sara incarnaient une foi véritable envers Dieu malgré leurs faiblesses humaines. Et Dieu travailla avec eux pour en faire un modèle de famille exemplaire qui perdure depuis quatre siècles.  

Malgré ses points faibles en tant que mari et père, Abraham fit preuve d’une obéissance, d’une capacité d’intercéder efficacement, d’une foi, et d’une hospitalité exemplaires. Dieu affirma ceci à son sujet : « Car je l’ai choisi, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Éternel, en pratiquant la droiture et la justice […] » (Genèse 18:19). Et Il ajouta ceci : « […] Abraham a obéi à ma voix, et […] a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois. » (Genèse 26:5)

Abraham était humain et soumis aux faiblesses de la chair. Toutefois, il démontrait un caractère juste et s’efforçait de faire passer Dieu en premier dans sa vie. Il fut même appelé « ami de Dieu » et « père de tous ceux qui croient » (Jacques 2:23 ; Romains 4:11).

Lorsque Dieu annonça à Abraham qu’il allait avoir des enfants, Sara le convainquit d’essayer d’accélérer le processus en faisant appel à une mère porteuse, situation qui fit que Sara devint jalouse d’elle et la traita durement par la suite Genèse 15 et16. Plus tard, lorsque Dieu dit à Abraham que Sara allait avoir un fils, celle-ci, vu son âge avancé, se moqua d’abord de Dieu (Genèse 18:10-15).

Or, c’est grâce à sa foi que Sara put avoir un enfant au-delà de ses années de vie féconde (Hébreux 11:11-12). Elle devint un modèle de beauté intérieure en faisant preuve d’une rare douceur d’esprit et d’une soumission dévouée envers son époux (1 Pierre 3:1-7). Conjointement avec Abraham, Sara éleva leur fils Isaac selon les principes d’obéissance et de piété.

De tels traits de caractère et un tel exemple de vie familiale transcendent le temps, l’espace et la culture. Et ce que nous pouvons observer dans la vie familiale d’Abraham et de Sara est typique des meilleures familles bibliques.

Même s’il existe d’autres familles exemplaires dans la Bible, celle-ci présente un modèle de famille particulier qui est en train de devenir l’éternel et parfait modèle de la future famille de Dieu ! Faites-vous partie de ce modèle de famille pieuse qui est en voie de transformation pour refléter davantage l’image de Dieu ?

La famille humaine : type de la famille spirituelle de Dieu

Dieu le Père et Son Fils Jésus-Christ sont en train de créer Leur modèle de famille par l’entremise d’êtres humains qui désirent Les honorer. Ils en sont les premiers Éléments. En tant que Fils de Dieu et Homme, Jésus aima et honora Son Père de tout Son cœur et de toute Son âme. C’est là la clé pour créer une famille pieuse qui fait passer Dieu en premier à tous points de vue.

Tous les êtres humains doivent en venir à saisir cet état de choses : Dieu, dans Sa grande sagesse, a institué l’unité familiale avec amour. Il est l’Auteur du modèle de famille parfait. Il a créé le premier homme et la première femme, les a unis en une seule chair et les a exhortés à être féconds et à se multiplier (Genèse 1:27-28 ; 2:23-24).

Certes, les couples mariés ne peuvent pas tous avoir des enfants – et Dieu en est conscient. Il existe malgré tout de nombreuses bénédictions et de nombreuses leçons rattachées à la relation matrimoniale qui représente une réalité spirituelle sur un plan supérieur (voir « Le but suprême du mariage », à la page 7).

Il n’en demeure pas moins que l’une des principales raisons pour lesquelles Dieu créa le mariage, c’est pour voir les couples mariés se reproduire et élever leurs enfants. Par ailleurs, Dieu nous dit d’inculquer Ses commandements à nos enfants (Deutéronome 6:6-7 ; voir Proverbes 22:6) et nous indique que les enfants sont un héritage de l’Éternel (Psaumes 127:3). En effet, tous les enfants appartiennent à Dieu – et Il nous a confié la responsabilité de les élever correctement (voir notre encart intitulé « Former la famille que Dieu recherche : Les qualités nécessaires »).

Pour l’instant, le meilleur modèle de famille qui existe sur Terre est celui de l’Église de Dieu de la Nouvelle Alliance : « […] mais en professant la vérité dans l’amour, nous croîtrons à tous égards en celui qui est le chef, Christ. C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans l’amour. » (Éphésiens 4:15-16)

L’apôtre Paul nous enseigne que Dieu est en voie d’élargir Sa famille sur Terre : « Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu . Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit . » (Éphésiens 2:19-22 ; voir également 3:14-15)

Par le truchement de Jésus-Christ, Dieu est en voie de perfectionner ceux qu’Il a appelés dans la vie présente à faire partie de Sa sainte famille pour l’éternité ! Il est en train de transformer notre façon de penser, de parler et d’agir selon Ses préceptes (Romains 12:2).

Il n’existe aucune famille parfaite sur Terre à l’heure actuelle, pas même la famille spirituelle actuelle de Dieu, parce qu’aucun être humain n’est parfait. Dieu œuvre auprès de nous qui sommes imparfaits afin de nous rendre meilleurs ou de nous faire grandir selon Son saint mode de vie. Cela nous mène à Son magnifique objectif : celui d’avoir un jour une famille divine.

La future famille divine dans la nouvelle Jérusalem descendue du ciel

La vision de l’apôtre Jean de la nouvelle Jérusalem, soit la Ville sainte que Dieu le Père fera descendre du ciel sur la Terre, nous donne un aperçu du modèle ultime de la famille divine :

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu […] Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. J’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. » (Apocalypse 21:14)

Enfin, la perfection– finies les difficultés !

Il s’agit là du modèle de famille suprême que Dieu Tout-Puissant instaurera par l’entremise de Jésus-Christ. Et, vu que Dieu désire assurer le salut de l’humanité tout entière (1 Timothée 2:3-4), Il fera en sorte que des milliards de personnes adoptent Son modèle de famille divine dans la nouvelle Jérusalem – évoquant le très grand nombre d’étoiles dans le ciel et de grains de sable au bord de la mer.

Le modèle de famille actuel fut institué par Dieu et représente la famille divine ultime que Dieu a prévue  pour l’humanité – et qui durera éternellement !

ENCART :

Former la famille que Dieu recherche : Les qualités nécessaires

Considérons quelques qualités du modèle de famille que Dieu désire :

• Le père est chef de famille. Parmi ses responsabilités, il doit prendre soin de sa femme comme le Christ prend soin de l’Église (Éphésiens 5:23).

• La mère est son bras droit (Genèse 2:18) et, ensemble, ils donnent le meilleur exemple possible à leurs enfants tout en leur enseignant la voie de Dieu (Deutéronome 6:6-7).

• Le père et la mère doivent assurer harmonieusement l’éducation de leurs enfants selon la voie divine.

• Les enfants suivent le bon exemple de leurs parents, car les actes en disent plus que les paroles. Ils apprennent davantage ainsi.

• Les parents doivent éviter de dénigrer leurs enfants, tant en privé qu’en public, pour ne pas les décourager (Colossiens 3:21).

• Les parents doivent encourager leurs enfants à viser l’excellence en ce qui concerne leur personnalité, leurs études et leur future profession.

• Les parents doivent se sacrifier pour leur conjoint ou conjointe et pour leurs enfants.

• Comme pour tous les membres de l’Église, les époux doivent se soumettre l’un à l’autre avec humilité, patience et amour (Éphésiens 5:21 ; 1 Pierre 5:5).

• Les parents doivent toujours prendre le temps de s’occuper de leurs enfants, car le meilleur cadeau qu’ils puissent leur faire, c’est de s’investir auprès d’eux et de leur accorder du temps. La vie passe vite, alors il n’y a pas de temps à perdre (Éphésiens 5:15-16).

• Les parents sont les intendants des futurs fils de Dieu, comme Dieu le dit à Abraham (Genèse 18:19).

• Les parents ne doivent ni blasphémer ni jurer. Sinon, les enfants jureront parce qu’ils seront affectés par ce comportement et par leurs parents, et ils considéreront les blasphèmes comme acceptables.

• Les parents doivent amener leurs enfants à se tourner vers Dieu qui nous a donné la vie sur cette Terre et qui nous soutient par Sa générosité.

• Les parents doivent toujours dire à leurs enfants qu’ils les aiment, qu’ils les appuieront et qu’ils seront là pour eux pour le reste de leurs jours. Ceci est très important.

• Les parents doivent lire la Bible à leurs enfants et prier avec eux tous les jours.