Pour que votre mariage dure !

Pour que votre mariage dure !

Assister à la cérémonie d’un mariage est l’un des événements les plus passionnants, encourageants et heureux que les gens puissent vivre. Lorsque nous recevons une invitation, nous commençons à planifier le cadeau que nous pourrions offrir au couple. Nous continuons à partager nos réflexions sur les futurs mariés et sur la façon dont nous pouvons leur souhaiter tout le bonheur du monde.

La cérémonie du mariage représente une confirmation de la joie qu’apporte l’union conjugale. Qui ne souhaiterait pas cela pour tous les couples mariés ? Ne serait-il pas merveilleux que tous puissent vivre des mariages heureux et fructueux pour le reste de leur vie ? Nous espérons tous cela, mais malheureusement, ce n’est pas souvent le cas.

« Les chercheurs rapportent qu’environ 50% des premiers mariages, 76% des seconds mariages, 84% des troisièmes mariages et des suivants échouent. » (Larry Russell, «  Why Marriages Fail and What to Do About It  » [Pourquoi les mariages échouent-ils et que faire pour y remédier], FocusontheFamily.ca). Beaucoup de gens entrent dans les liens sacrés du mariage sans être préparés. Certains couples demandent conseil avant de se marier, mais même cela ne garantit pas la pérennité d’un mariage.

L’institution du mariage est-elle réservée à cette vie seulement ou conçue pour durer éternellement ? L’union matrimoniale pourrait-elle représenter quelque chose de plus grand que ce que nous pensons, quelque chose de parfait et de divin ? Cela, mes amis, serait vraiment un bonheur céleste.

Persévérer après la lune de miel

Analysons l’histoire de Daniel et Dawn, un couple qui vécurent heureux les six premiers mois de leur mariage. Après quelques mois, ils pensaient que leur bonheur durerait toute leur vie ! Ils s’étaient rencontrés sur un terrain de volley, tout à fait par hasard. Quand Daniel vit Dawn, il eut soudainement du mal à se concentrer sur le jeu que son équipe était en train de gagner.

Dawn, de son côté, semblait de bonne composition, elle échangeait des salutations avec tout le monde sur le terrain. Le temps passa et Daniel prit enfin son courage à deux mains pour demander un rendez-vous à Dawn. Ils allèrent danser et tombèrent amoureux. Environ un an plus tard, ils étaient mariés.

Pendant les six premiers mois de leur mariage, Daniel et Dawn mirent tout en œuvre pour se plaire mutuellement. Il n’y avait pas un mot plus haut que l’autre entre eux. Au lieu de cela, ils se complimentaient mutuellement très souvent. Ils étaient faits pour s’entendre, une union sacrée, pensaient-ils.

Un jour, Daniel dit à Dawn qu’elle devrait peut-être envisager une autre façon de faire les choses à la maison. Dawn s’effondra en pleurs. Daniel se sentit mal et essaya de la consoler. Lentement, progressivement, l’atmosphère de lune de miel commença à s’estomper. Plus tard, ils commencèrent à réaliser que le mariage était bien plus qu’une lune de miel, car ils commençaient tous deux à entrevoir des choses qu’ils avaient ignorées auparavant.

Dès lors, ils se fixèrent l’objectif de regarder les forces de l’autre et de minimiser les faiblesses perçues. Ils devinrent finalement d’heureux parents et des grands-parents encore plus heureux. Est-ce aussi votre histoire ? Ou peut-être que les choses ne se sont pas si bien passées, ou bien, vous n’êtes pas encore marié.

Sachez que les mariages peuvent en effet être heureux et sains. Cela demande de l’attention et de la considération mutuelle. Les mariages réussis reposent sur le sacrifice et le service envers l’autre. Ceci est difficile parce que nous prenons en général nos propres désirs et besoins en considération avant ceux de l’autre. Pourtant, l’intention de Dieu n’était pas que le mariage soit aussi difficile que ce que nous vivons. Il souhaite qu’avec Son aide, le mariage devienne une union accompagnée d’égards, d’une grande attention et d’un grand bonheur.

Le mariage fut établi par Dieu

Le tout premier mariage se trouve dans la Bible, dans le livre de la Genèse. Voici le récit du premier homme et de la première femme, Adam et Ève réunis :

« …mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui. Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. » (Genèse 2:20-24 Genèse 2:20-24 20 Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui. 21 Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. 22 L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. 23 Et l’homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. 24 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
Louis Segond×
)

Devenir « une seule chair » est la phrase clé ici, car elle décrit le but et l’objectif de l’institution du mariage. Souvenez-vous bien de cela !

Dieu, et non l’homme, établit l’union conjugale lors de la création. Par Lui, le mariage existe, pas seulement pour maintenant, mais pour toujours. Les mots pour toujours sont utilisés délibérément. Lorsque nous comprenons que l’union conjugale symbolise l’unité entre Dieu le Père, Jésus-Christ et les êtres humains, son concept prend alors une signification beaucoup plus profonde (comparez avec Jean 17:11 Jean 17:11Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un comme nous.
Louis Segond×
).

S’engager à aimer au-delà de la passion éphémère

Un homme et une femme pensent souvent que le bonheur qu’ils ressentent avant le mariage continuera automatiquement tout le long de leur vie. Ils ne réalisent pas que Dieu nous a formés de manière à être initialement attirés par un conjoint potentiel. Nous appelons cela de la chimie, et c’est bien le cas, en fait.

Le Dr Pat Love écrivit : « L’influence charmante de l’idylle nous rend dangereusement enclins à prendre des décisions que nous pourrions peut-être regretter plus tard … Cependant, il est important de réaliser que cela n’est que la première étape de l’amour. Ne vous méprenez pas en croyant que cette surtension émotionnelle temporaire sera une condition permanente et ne la confondez pas avec le véritable amour. » ( Pat Love, The Truth About Love , [La vérité sur l’amour] 2001, p. 31). Nous verrons ce sujet en détail un peu plus loin.

Quoi qu’il en soit, comme nous l’avons déjà vu, la période de lune de miel s’efface peu à peu. C’est inévitable. Dans notre réalité, Dieu décida de permettre que ce processus ait lieu au sein du mariage, et pour de bonnes raisons. Il a un grand objectif pour les êtres humains : apprendre et construire un caractère pieux afin de partager l’éternité avec Lui, dans Sa famille pour toujours.

Quand l’ambiance de la lune de miel s’estompe, un jeune couple commence soudainement à faire face à la réalité du véritable amour – il implique que chacun des partenaires soit respectueux, aimant et au service de l’autre. Dès lors, le mari et la femme nouvellement mariés peuvent commencer à travailler afin que leur mariage fonctionne. L’union conjugale peut être cultivée et conduire à un amour plus profond. Dieu peut et vous aidera dans cette tâche.

D’autres personnes peuvent vous aider avec des conseils avisés. Il existe bien sûr de nombreuses publications sur le sujet. Vous pouvez par exemple lire le livre de John Gottman intitulé « The Seven Principles for Making Marriage Work  » [Sept principes des couples heureux] (2015).

Nous proposons également à la fin de cet article, un guide d’étude biblique gratuit, «  Mariage et famille : la dimension manquante  ».

Qu’en est-il de la cohabitation ou du fait de vivre ensemble ?

Avant d’aller plus loin, nous devrions considérer le fait que beaucoup pensent aujourd’hui que le meilleur moyen de prévenir les ennuis conjugaux consiste à faire l’expérience de la cohabitation ou vivre ensemble avant le mariage – souvent même en maintenant ce style de vie et en ne se mariant jamais.

La Conférence des évêques catholiques des États-Unis fait cette constatation : « Ce n’est un secret pour personne que de nombreux couples cohabitent, c’est-à-dire qu’ils vivent ensemble dans une relation sexuelle sans mariage. À l’heure actuelle, 60% de tous les mariages sont précédés par la cohabitation, mais moins de la moitié des unions en cohabitation se terminent par un mariage. De nombreux couples croient – à tort – que la cohabitation réduira leur risque de divorce. C’est une idée fausse mais compréhensible, car beaucoup de gens sont les enfants d’un divorce, ou ont d’autres membres de la famille ou des amis qui sont divorcés. Les autres raisons de vivre ensemble sont la commodité, les économies financières, la camaraderie et la sécurité, ainsi que le désir de quitter la maison des parents » ( Cohabitation , ForYourMarriage.org).

Selon un article publié par un organisme non partisan, le Pew Research Center : « Les changements dans le mariage et la maternité ont transformé la famille … au cours des cinquante dernières années. […] L’augmentation du nombre de personnes non mariées a, à son tour, contribué […] à accroître le nombre de naissances hors mariage et d’enfants vivant avec un parent non marié. » (Gretchen Livingston, « Family Life Is Changing in Different Ways Across Urban, Suburban and Rural Communities in the U.S.  » [La vie familiale évolue de différentes manières dans les communautés urbaines, suburbaines et rurales aux États-Unis], 19 juin 2018). Selon l’Insee, « En 2017, 770 000 bébés sont nés en France. Six nouveau-nés sur dix ont des parents qui ne sont pas mariés. Au début du XXe siècle, c’était le cas de moins d’une naissance sur dix. La part de naissances hors mariage est supérieure à 50 % sur la plus grande partie du territoire. » (Sylvain Papon, division Enquêtes et études démographiques, Insee)

De nos jours, il n’est plus du tout surprenant d’entendre parler librement de la cohabitation comme s’il s’agissait d’un style de vie prudent et tout-à-fait acceptable. Bien sûr, de telles relations ont existé au cours de l’Histoire, mais aujourd’hui, nous sommes arrivés au point où ces relations sont banalisées et deviennent une étape relationnelle souhaitable.

Dieu considère-t-Il cela comme sage ? Sa Parole nous dit : « Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort. » (Proverbes 14:12 Proverbes 14:12Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort.
Louis Segond×
; Proverbes 16:25 Proverbes 16:25Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c’est la voie de la mort.
Louis Segond×
). En fait, Dieu déclare que toutes les relations sexuelles en dehors du mariage sont des péchés.

Qu’il y a-t-il de si important dans le mariage ?

Pourtant, beaucoup demandent : Pourquoi épouser une personne si vous pouvez cohabiter avec elle ? Étant donné ce que diverses circonstances peuvent révéler, les disparités de perspectives et le désir de maintenir ou d’améliorer sa situation économique, cela a-t-il vraiment un sens ?

Pourtant, Dieu désire et établit le mariage parce qu’il implique l’engagement dans une alliance qui procure l’unité. L’apôtre Paul expliqua comment le mariage humain est un parallèle avec une relation de niveau divin plus élevée :

« Femmes, que chacune soit soumise à son mari, comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leur mari en toutes choses. Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. C’est ainsi que le mari doit aimer sa femme comme son propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair, mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. » (Éphésiens 5:22-31 Éphésiens 5:22-31 22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; 23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. 24 Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. 25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, 26 afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, 27 afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. 28 C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29 Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église, 30 parce que nous sommes membres de son corps. 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair.
Louis Segond×
)

Paul ajoute : « Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église. Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari. » (Versets 32-33) Bien que la relation du mariage terrestre ne soit que pour cette vie physique, elle représente un mariage spirituel supérieur entre le Christ et Son peuple qui ne finira jamais. (Pour plus d’informations à ce sujet, voir l’encart « Le but suprême du mariage » ci-dessous)

De toute évidence, le mariage humain ne se limite pas au « cocktail d’amour », cette chimie qui unit un homme et une femme. Pourtant, c’est une étape importante que Dieu a prévu pour réunir un homme et une femme afin qu’ils soient féconds et se multiplient (Genèse 1:28 Genèse 1:28Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.
Louis Segond×
). Dieu a conçu le mariage et la famille pour faciliter l’éducation morale selon Ses voies (Deutéronome 6:6-7 Deutéronome 6:6-7 6 Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton coeur. 7 Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.
Louis Segond×
), l’objectif ultime étant d’amener des milliards d’enfants dans Sa famille divine (Hébreux 2:10 Hébreux 2:10Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut.
Louis Segond×
).

« Tomber amoureux »

Bien sûr, en tout premier lieu, il y a le processus de rapprochement des couples que Dieu a conçu. Cela commence par un attrait émotionnel, comme le reconnaît la science médicale.

Dr. Pat Love écrit : « Le cerveau est une création incroyable ; il commence à travailler longtemps avant votre naissance et ne s’arrête pas jusqu’à ce que vous tombiez amoureux. Le syndrome de l’idylle est vraiment le meilleur exemple de Mère Nature (ou plutôt, comme nous le savons, de l’œuvre du Dieu Créateur). Tous les comportements prévisibles qui accompagnent cette expérience amoureuse sont provoqués par un changement radical, naturellement orchestré, de la chimie du cerveau … Notre cerveau devient saturé d’un cocktail d’amour composé de PEA (phényléthylamine) et de plusieurs autres neurotransmetteurs excitateurs, dont la dopamine et la noradrénaline … Le sentiment amoureux est un moyen naturel de se rencontrer, de s’accoupler, de procréer et d’engendrer une postérité en bonne santé. » (p. 28-31)

Nous appelons cela « tomber amoureux ». Le cœur s’emballe, les joues rougissent, on a des papillons dans le ventre ! Soudain tous deux sont tombés amoureux l’un de l’autre ! Le goût pour la nourriture et les boissons diminue. Les autres désirs matériels se dissipent. Rappelez-vous que l’instruction divine donnée à un homme et à une femme était de se multiplier et de remplir la terre ! C’est ainsi que tout commence. Dieu a enraciné en nous la volonté de nous marier et d’avoir des enfants. Foudroyés, nous jetons la logique au vent. La sagesse peut attendre, non ?

Ce sentiment initial est souvent mal compris avec le sentiment que le mariage se poursuivra « jusqu’à ce que la mort nous sépare ». Quand ce n’est pas le cas, certains quittent le navire parfois, pour aller « nager en eaux troubles ». Ce n’est pas une bonne idée.

Tomber amoureux n’est que le premier pas vers un amour véritable ou durable. Quand la lune de miel est passée, c’est le début du véritable amour. Il exige un travail dévoué et des efforts consciencieux pour prendre soin de votre conjoint. Ce n’est pas toujours facile. Si c’était le cas, tout le monde le ferait et il n’y aurait pas de divorce.

Pourquoi n’est-ce pas si facile ? Parce que la chair est faible (Matthieu 26:41 Matthieu 26:41Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l’esprit es bien disposé, mais la chair est faible.
Louis Segond×
; 2 Corinthiens 12:9 2 Corinthiens 12:9et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.
Louis Segond×
) et que la nature humaine, corrompue par l’influence de Satan, nous rend encore plus faibles et résistants à ce qui est juste (Jérémie 17:9 Jérémie 17:9Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître?
Louis Segond×
; Romains 8:7 Romains 8:7car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.
Louis Segond×
; Éphésiens 2:2 Éphésiens 2:2dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion.
Louis Segond×
). C’est un concept difficile à accepter, mais il n’en est pas moins vrai.

Comment pouvons-nous alors dépasser le stade de la lune de miel et maintenir nos mariages heureux et en bonne santé ? Voici quelques actions qui peuvent paraître minimes, mais Dieu dit que si nous sommes fidèles dans les petites choses, Il nous en donnera de bien plus grandes.

Cinq façons de construire un bon mariage

Voyons quelques moyens pratiques de jouir des bienfaits d’un mariage heureux. Les cinq points énumérés ci-dessous constituent une bonne façon de commencer. Après avoir bien réfléchi et étudier la question, vous pouvez faire votre propre liste et en ajouter beaucoup plus.

1. Soyez le meilleur ami de l’autre

Votre conjoint est-il votre meilleur ami ? Si c’est le cas, peut-être que vous faites déjà ce qui suit.

Soyez créatif pour réserver du temps l’un pour l’autre. Passez du temps ensemble à la maison ou ailleurs – passez du temps seuls, l’un avec l’autre, aussi souvent que possible. Si vous avez de jeunes enfants, il peut être difficile de sortir ensemble. Mais essayez de trouver des moments pour cela, peut-être un déjeuner ou un dîner, demandez peut-être à des amis proches ou à la famille de garder vos enfants. Pendant ces rendez-vous, oubliez les problèmes et concentrez-vous sur ce que vous aimez le plus chez votre mari ou chez votre femme. Ce n’est pas le moment de vous disputer ou de rivaliser. Demandez à votre conjoint quels sont ses objectifs et comment vous pouvez être un meilleur partenaire. Cela fonctionne.

Le mariage n’est pas une association à 50/50. Dieu s’attend à ce que nous donnions 100% à notre conjoint. Votre conjoint est la personne la plus proche de vous – sur lequel vous pouvez compter en tout temps. Faites preuve de gentillesse, de sensibilité et de générosité par des petits gestes. Donnez à votre mari ou à votre femme votre attention, votre considération et votre amour. Juste après Dieu, faites de votre conjoint le centre de votre monde – à nouveau, c’est votre meilleur(e) ami(e) !

2. Aidez et subvenez à vos besoins mutuels

L’un des moyens d’approfondir votre amitié consiste à contribuer à la satisfaction des besoins et des désirs de chacun.

Maris, si votre femme vous pose des questions sur la maison, par exemple nettoyer le garage ou une pièce de la maison, ou une aide dans la cuisine après un repas, faites-le.

Avec cette société oppressante et les exigences professionnelles, il est facile de travailler pendant huit heures et de rentrer chez soi, de s’avachir dans un canapé en demandant à votre femme de vous apporter une boisson fraîche, de vous servir à dîner devant la télévision. Si vous voulez un mariage plus heureux, essayez de réaliser les souhaits de votre femme à la maison. Emmenez-la faire des achats –pour elle-même. Dans le film Planes, Trains & Automobiles de 1987 (en français « Un ticket pour deux », l’acteur John Candy disait : « Aime ton travail ; aime ta femme ».

Si votre conjoint demande quelque chose à la maison qui pourrait améliorer les choses, et que vous pouvez vous en occuper, essayez de le faire. Votre conjoint ne parlera peut-être pas beaucoup de ses désirs, mais cela ne veut pas dire qu’il n’en a pas.

Trouvez la façon de répondre et de satisfaire les besoins et les désirs de votre conjoint. Il ou elle les a probablement déjà laissé entendre. Montrer ainsi de l’amour l’un pour l’autre vous aidera à maintenir la flamme. Dieu nous dit : « Un espoir différé rend le cœur malade, mais un désir accompli est un arbre de vie. » (Proverbes 13:12 Proverbes 13:12Un espoir différé rend le coeur malade, Mais un désir accompli est un arbre de vie.
Louis Segond×
)

3. Réconfortez-vous

Parfois, il arrive que l’un des conjoints ou bien les deux se sentent mal selon certaines circonstances. Cela peut être profondément traumatisant, comme la perte d’un membre de la famille ou d’un ami.

 En tant que meilleur(e) ami(e) l’un de l’autre, les conjoints sont toujours là pour s’aider et se réconforter mutuellement, en particulier pendant les périodes difficiles.

Bien sûr, notre plus grande confiance, dans tous les domaines, repose sur Dieu. Nous devrions le prier pour obtenir aides et conseils, chaque conjoint priant l’un pour l’autre, ainsi que mari et femme priant Dieu ensemble. Vous pouvez également envisager de consulter vos amis ou un bon conseiller pour connaître les moyens de réconforter votre conjoint en cas de difficultés.

Ne ratez pas l’occasion de réconforter votre conjoint en période de stress ou de chagrin. Demandez à Dieu de vous aider à donner le réconfort dont il ou elle a besoin pendant ces périodes difficiles.

4. Amusez-vous ensemble .

Bien sûr, le mariage ne consiste pas seulement à partager ensemble les moments difficiles, mais aussi à apprécier les bons.

Un moyen important d’approfondir une amitié amoureuse avec son conjoint est de prendre le temps de s’amuser ensemble. C’est une façon de continuer à donner. Les gens aiment rire, c’est une activité merveilleuse et mutuellement saine au sein du mariage.

Une fois, un mari dit que sa femme semble toujours rire de lui , mais pas avec lui. Il le prend à la légère : « ça ne coûte rien de rire de moi ! » Il lui répondit que s’il avait su à quel point il était drôle, il serait devenu comédien. Elle répond qu’il en est déjà un ! Être reconnaissant pour les petits cadeaux que Dieu vous a donnés, et essayez de ne pas vous prendre trop au sérieux.

Trouvez des activités amusantes à faire ensemble, que vous soyez tous les deux, en famille ou entre amis. Cela peut être jouer aux cartes, danser, jouer au bowling, dîner au restaurant, faire du sport, du shopping, des puzzles, des promenades, partager un passe-temps, divertir les autres, jouer à des jeux vidéo, visiter des attractions, pour n’en citer que quelques-uns.

Vous pouvez même vous amuser à deux, assis à la table en notant les activités que vous pourriez apprécier ensemble. Profitez de la compagnie de votre conjoint en vous créant de bons souvenirs.

5. Soyez doux les uns envers les autres.

La plupart des femmes souhaitent que leurs maris soient doux avec elles. « Doux » peut avoir une connotation féminine pour beaucoup d’hommes, mais cela signifie simplement traiter quelqu’un avec une gentillesse bienveillante et sensible. Parlez à votre conjoint et traitez-le de manière réfléchie et attachante. C’est cela être doux.

Un homme peut-il être doux ? Dans un livre de la Bible consacré à l’amour conjugal, l’homme dit à la femme : « Mon bien-aimé parle et me dit : Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! » (Cantique des Cantiqu 2:10 Cantique des Cantiqu 2:10Mon bien-aimé parle et me dit: Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
Louis Segond×
). Il lui adresse beaucoup d’éloges, et la femme le fait également.

Les conjoints devraient s’appeler par des termes semblables et faire savoir à l’autre à quel point il ou elle est précieuse pour l’autre – en prononçant des paroles d’amour et de louange. Cela ne veut pas dire prononcer des mots doux à l’oreille juste pour obtenir ce que nous voulons. Nous devrions dire des mots doux à nos conjoints et les penser sincèrement.

Un mari fait remarquer que sa femme voudrait l’entendre lui dire quelque chose de doux un peu plus qu’une fois de temps en temps mais au moins une fois par jour. Ce n’est pas trop demander. Les mariages réussis sont fondés en partie sur le fait de se dire des mots gentils et doux.

N’oubliez donc pas d’être le meilleur ami de votre mari ou de votre femme, de vous aider et de subvenir mutuellement dans de petites choses, de se réconforter, de s’amuser ensemble et d’être gentils l’un envers l’autre. Ce sont les ingrédients essentiels pour un mariage plus heureux et sain – pour que votre union dure toute cette vie physique et qu’en maintenant votre engagement et votre souci de l’autre, vous puissiez être prêt à la vie au sein d’une alliance spirituelle ultime avec Christ pour l’éternité.

_______________________________________________________________

Encadré : Le but suprême du mariage

Le but du mariage se résume-t-il à avoir une relation humaine intime, à se reproduire et à éduquer des enfants ? Ou existe-t-il un dessein suprême ou quelque chose de plus grand derrière cette institution ?

Étonnamment, l’union humaine du mariage, divinement conçue et instituée par Dieu (Genèse 2:24 Genèse 2:24C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
Louis Segond×
), était censée symboliser, sous une forme physique, le mariage entre Jésus-Christ et l’Église, l’assemblée du peuple que Dieu appelle et qui se converti spirituellement, ainsi connue sous le nom de vrais chrétiens ou saints.

L’apôtre Paul partagea des instructions matrimoniales pour un bon et sain mariage dans Éphésiens 5. Vers la fin du chapitre, il donna un aperçu de l’accomplissement ultime de la relation conjugale : « … parce que nous sommes membres de son corps. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ce mystère est grand ; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église . » (Versets 30 à 32, nous soulignons)

Le grand mystère est que l’institution du mariage au niveau humain, représente sur le plan physique, la réalité spirituelle à venir du mariage de Christ avec Son épouse, l’Église (2 Corinthiens 11:2 2 Corinthiens 11:2Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure.
Louis Segond×
; Apocalypse 19:7-8 Apocalypse 19:7-8 7 Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, 8 et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints.
Louis Segond×
). Mais ce grand mystère a une autre dimension.

Jérusalem céleste et le mariage

Jésus nous montre que l’ultime accomplissement de notre mariage avec Lui, l’Agneau, conduit chaque être humain vers la nouvelle Jérusalem qui descendra du ciel. L’apôtre Jean décrivit la vision de ce futur dans lequel un ange lui disait : « Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’Agneau. Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et Il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. » (Apocalypse 21:9-10 Apocalypse 21:9-10 9 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau. 10 Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu.
Louis Segond×
)

Cela met en évidence le rôle des saints dans la Nouvelle Jérusalem, mais nous savons aussi que cette ville céleste qui descendra signifie le salut éternel de tous les êtres humains qui le désirent : « Mais la Jérusalem d’en haut est libre, c’est notre mère » (Galates 4:26 Galates 4:26Mais la Jérusalem d’en haut est libre, c’est notre mère;
Louis Segond×
). Cela inclut le salut de toute l’humanité qui finalement suivra Dieu (voir 1 Timothée 2:3-4 1 Timothée 2:3-4 3 Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.
Louis Segond×
; Romains 11:35 Romains 11:35Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour?
Louis Segond×
; Jean 3:16-17 Jean 3:16-17 16 Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.
Louis Segond×
).

Les saints de l’Église de cette ère sont les « prémices » d’une récolte de vies humaines bien plus importante (voir Jacques 1:18 Jacques 1:18Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures.
Louis Segond×
). Ce sera la plus grande des récoltes, elle aura lieu lors d’une période de 1000 ans, pendant laquelle le Christ régnera sur les nations et elle sera suivie de la dernière période de jugement (Apocalypse 20: 4-6, 11-13).

Les Écritures montrent que Christ prépare maintenant une place pour les saints et en fin de compte pour toute l’humanité (Jean 14:2 Jean 14:2Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.
Louis Segond×
) dans la Jérusalem céleste, la mère de tous les enfants spirituels de Dieu, pour toujours.

Le mariage est pour toujours !

L’union conjugale qui consiste à devenir « un » fut conçue pour les êtres humains au sein d’une alliance entre un homme et une femme, et avec Dieu. Elle se réalisera lorsque tous les êtres humains désirant être sauvés jouiront d’une union parfaite au sein d’une alliance avec Jésus-Christ et le Père (voir 1 Corinthiens 15:22-28 1 Corinthiens 15:22-28 22 Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, 23 mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. 24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. 25 Car il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. 26 Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort. 27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu’il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. 28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.
Louis Segond×
; Apocalypse 21:22 Apocalypse 21:22Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout puissant est son temple, ainsi que l’agneau.
Louis Segond×
). C’est ce que représente le mariage humain au niveau physique.

L’union conjugale d’unicité vécue au cours de notre vie physique actuelle est le type de mariage ultime qui ne finira jamais entre l’humanité et le Christ (Éphésiens 5:31-32 Éphésiens 5:31-32 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32 Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Église.
Louis Segond×
). Donc, par le dessein et la volonté de Dieu, l’institution divine du mariage est éternelle ! Encore une fois, nous ne parlons pas des unions matrimoniales particulières que nous voyons aujourd’hui, mais de l’institution même du mariage. (Néanmoins, nous resterons sans aucun doute proches de notre conjoint terrestre et des êtres qui nous sont proches dans cette vie pendant toute l’éternité de la famille divine de Dieu.)

Si vous souhaitez en savoir davantage, notre brochure gratuite intitulée «  Mariage et famille : la dimension manquante  » vous fera découvrir plus en profondeur le dessein divin pour l’union conjugale.