Ressources pour les membres de l’Église de Dieu Unie

Cérémonie de la Pâque chez soi

Vous êtes ici

Cérémonie de la Pâque chez soi

Si vous êtes un adulte baptisé devant prendre la Pâque, mais que vous êtes dans l’incapacité de vous réunir avec d’autres frères à la date prescrite, vous pouvez l’observer chez vous le premier mois de l’année sacrée ou, si nécessaire, à la seconde Pâque, 30 jours plus tard (Nombres 9:11 Nombres 9:11C’est au second mois qu’ils la célébreront, le quatorzième jour, entre les deux soirs; ils la mangeront avec des pains sans levain et des herbes amères.
Louis Segond×
). Les instructions suivantes vous aideront à participer à cette cérémonie :

Prévoyez de préparer ou d’acheter une petite quantité de pain sans levain. Soyez certain que le pain que vous utiliserez ne contient aucune sorte de levain ; les pains azyme juifs devraient suffire. Vous devriez aussi vous procurer une petite quantité de vin rouge naturel. Assurez-vous qu’il soit de qualité (sans sulfite si possible). La teneur en alcool doit se situer entre 10 et 13%. Parfois, certains vins ont des teneurs de 19 à 20 % d’alcool, car ils sont enrichis d’eau de vie ou d’autre alcool, dans ce cas, ne doivent pas être utilisés.

La cérémonie de la Pâque doit être observée en début de soirée, peu après le coucher du soleil. Préparer une salle à l’avance. Il devrait y avoir assez de pain azyme et de verres de vin sur la table pour correspondre au nombre de participants. La valeur d’une cuillère à soupe de vin dans chaque verre doit être suffisante pour la cérémonie. Le pain et le vin doivent être recouverts de serviettes blanches propres.

La Pâque étant la soirée la plus solennelle de l’année, tous les participants devront se rassembler tranquillement dans la salle où le service aura lieu. Seuls les membres baptisés doivent participer à cette cérémonie.

Celui qui dirige la cérémonie doit lire à haute voix les Écritures suivantes : 1 Corinthiens 11:23-30 1 Corinthiens 11:23-30 [23] Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, [24] et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. [25] De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. [26] Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. [27] C’est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. [28] Que chacun donc s’éprouve soi-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe; [29] car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. [30] C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades, et qu’un grand nombre sont morts.
Louis Segond×
; Luc 22:7-15 Luc 22:7-15 [7] Le jour des pains sans levain, où l’on devait immoler la Pâque, arriva, [8] et Jésus envoya Pierre et Jean, en disant: Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions. [9] Ils lui dirent: Où veux-tu que nous la préparions? [10] Il leur répondit: Voici, quand vous serez entrés dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau; suivez-le dans la maison où il entrera, [11] et vous direz au maître de la maison: Le maître te dit: Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples? [12] Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée: c’est là que vous préparerez la Pâque. [13] Ils partirent, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit; et ils préparèrent la Pâque. [14] L’heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui. [15] Il leur dit: J’ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir;
Louis Segond×
. Puis Jean 13:1-17 Jean 13:1-17 [1] Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux. [2] Pendant le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au coeur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer, [3] Jésus, qui savait que le Père avait remis toutes choses entre ses mains, qu’il était venu de Dieu, et qu’il s’en allait à Dieu, [4] se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit. [5] Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. [6] Il vint donc à Simon Pierre; et Pierre lui dit: Toi, Seigneur, tu me laves les pieds! [7] Jésus lui répondit: Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt. [8] Pierre lui dit: Non, jamais tu ne me laveras les pieds. Jésus lui répondit: Si je ne te lave, tu n’auras point de part avec moi. [9] Simon Pierre lui dit: Seigneur, non seulement les pieds, mais encore les mains et la tête. [10] Jésus lui dit: Celui qui est lavé n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur; et vous êtes purs, mais non pas tous. [11] Car il connaissait celui qui le livrait; c’est pourquoi il dit: Vous n’êtes pas tous purs. [12] Après qu’il leur eut lavé les pieds, et qu’il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit: Comprenez-vous ce que je vous ai fait? [13] Vous m’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. [14] Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; [15] car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. [16] En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé. [17] Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.
Louis Segond×
doit être lu. Ensuite, si deux ou plusieurs personnes participent, elles doivent se laver les pieds les uns les autres. Si une personne est seule, il est évident que cette partie de la cérémonie ne peut pas être observée.

Après avoir terminé le lavement des pieds, la partie suivante de la cérémonie est l’introduction du pain et du vin. Celui qui dirige doit lire à haute voix Ésaïe 53:3-6 Ésaïe 53:3-6 [3] Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. [4] Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. [5] Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. [6] Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.
Louis Segond×
; Ésaïe 53:10 Ésaïe 53:10Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance… Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l’oeuvre de l’Éternel prospérera entre ses mains.
Louis Segond×
; Ésaïe 53:12 Ésaïe 53:12C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort, Et qu’il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes, Et qu’il a intercédé pour les coupables.
Louis Segond×
; Matthieu 8:16-17 Matthieu 8:16-17 [16] Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades, [17] afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète: Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies.
Louis Segond×
; 1 Pierre 2:20-24 1 Pierre 2:20-24 [20] En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Dieu. [21] Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, [22] Lui qui n’a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude; [23] lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement; [24] lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.
Louis Segond×
; et Hébreux 4:14-16 Hébreux 4:14-16 [14] Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. [15] Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. [16] Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.
Louis Segond×
. Il convient de souligner que le sacrifice du Christ eut lieu pour la guérison de notre esprit et de notre corps. Ensuite, celui qui dirige la cérémonie doit lire Jean 6:32-40 Jean 6:32-40 [32] Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; [33] car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. [34] Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain. [35] Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. [36] Mais, je vous l’ai dit, vous m’avez vu, et vous ne croyez point. [37] Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; [38] car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. [39] Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. [40] La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
Louis Segond×
Jean 6:48-51 Jean 6:48-51 [48] Je suis le pain de vie. [49] Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. [50] C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. [51] Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.
Louis Segond×
Jean 6:53-58 Jean 6:53-58 [53] Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. [54] Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. [55] Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. [56] Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. [57] Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. [58] C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement.
Louis Segond×
; 1 Corinthiens 10:16-17 1 Corinthiens 10:16-17 [16] La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion au sang de Christ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas la communion au corps de Christ? [17] Puisqu’il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain.
Louis Segond×
; et 1 Corinthiens 11:24 1 Corinthiens 11:24et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
Louis Segond×
. La serviette qui couvre le pain doit être retirée et une courte prière de remerciement doit être dite. Le pain est alors être rompu et consommé. Cela symbolise le corps brisé et battu de Jésus-Christ et notre acceptation de ce sacrifice.

En préparation de la cérémonie du vin, les versets suivants doivent être lus à haute voix : Matthieu 26:27-28 Matthieu 26:27-28 [27] Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous; [28] car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.
Louis Segond×
; 1 Jean 1:7-9 1 Jean 1:7-9 [7] Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. [8] Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. [9] Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
Louis Segond×
; Hébreux 9:11-15 Hébreux 9:11-15 [11] Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; [12] et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. [13] Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, [14] combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! [15] Et c’est pour cela qu’il est le médiateur d’une nouvelle alliance, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l’héritage éternel qui leur a été promis.
Louis Segond×
; Éphésiens 1:7 Éphésiens 1:7En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce,
Louis Segond×
. Ensuite, la serviette qui couvre les verres de vin doit être retirée et une courte prière de remerciement est dite. Le vin est le symbole du sang de Jésus, répandu pour la rémission de nos péchés. Le vin doit être distribué aux participants. Chaque personne, calmement et avec respect, doit boire le verre qui représente le renouvellement de son acceptation du sang de Jésus-Christ pour la rémission des péchés.

Ensuite, une lecture générale de Jean 13:18 Jean 13:18Ce n’est pas de vous tous que je parle; je connais ceux que j’ai choisis. Mais il faut que l’Écriture s’accomplisse: Celui qui mange avec moi le pain A levé son talon contre moi.
Louis Segond×
à Jean 17 doit avoir lieu. Comme cette lecture est assez longue, la personne qui dirige la cérémonie peut choisir de lire uniquement des parties de ces chapitres. Il s’agit du récit de ce que Christ a fait la nuit avant Sa mort.

Après la lecture des Écritures, les participants peuvent chanter un cantique si cela est possible et doivent tranquillement quitter la salle. Il convient de rappeler aux participants qu’il s’agit d’une cérémonie solennelle et sacrée pendant toute la durée de la soirée, mais également lors du départ de tous.

Après la fin de la cérémonie et le départ des participants, le responsable doit ramasser toutes les miettes de pain et le reste du vin qui avait été béni. Tout doit être disposé respectueusement. Le pain doit être brûlé et le vin versé dans un évier ou sur le sol à l’extérieur (hors de la vue de l’assistance). S’il n’est pas possible de brûler le pain, il faudra faire en sorte qu’il ne puisse pas être utilisé à aucune autre fin, ou consommé en tant que nourriture.

Ces instructions vous aideront à observer l’ordonnance sacrée et divine de la Pâque.